Plusieurs kilomètres du littoral marocain sont encore totalement sauvages. Pas d’infrastructure touristique, rien de rien. Juste de vastes étendues de plages vierges qu’on peut encore s’approprier avant qu’elles soient transformées en stations balnéaires. J’adore découvrir (parfois tout à fait par hasard) les plages sauvages du Maroc sachant qu’elles sont de plus en plus rares vu le développement touristique que connait le pays. Certaines sont connues, d’autres n’ont même pas de nom. Voici ma sélection des plus belles plages sauvages du Maroc sur l’Atlantique et la Méditerranée.

Les plus belles plages sauvages du Maroc : île du dragon à Dakhla

#1 Plage de l’île du dragon à Dakhla : Mon île déserte à moi

Elle se dresse comme un mirage au milieu du lagon de Dakhla à la rencontre du désert du Sahara avec l’océan Atlantique dans le grand sud marocain. L’île du dragon qui tient son nom de sa forme rappelant la silhouette d’un dragon à plat ventre, est bordée de plages au sable blanc et d’eau turquoise. On se croirait presque parachuté sur une île tropicale des caraïbes. Du haut du promontoire rocheux, on peut admirer la beauté du panorama 360 sur la baie de Rio de Oro d’un côté et les vagues de l’océan Atlantique de l’autre. Les bancs de sable blanc de la lagune forment une sorte de peinture à l’huile aux différentes teintes de bleu. C’est spectaculaire! Pour moi, c’est certainement LA plus belle plage sauvage du Maroc.

À LIRE:

Les plus belles plages sauvages du Maroc : porto rico à Dakhla

#2 Plage Porto Rico à Dakhla : Mon bivouac au Sahara

En roulant sur l’unique chemin qui longe la côte au sud de Dakhla en direction de la Mauritanie, les traces de civilisation disparaissent petit à petit. On se sent un peu dans un “no man’s land”, avec des villages qui semblent abandonnés, puis plus rien, juste des postes militaires et des bornes routières indiquant les prochaines villes frontalières. Et puis au détour d’un virage, on se retrouve sur une superbe étendue de sable blanc, une plage sauvage du nom de Porto Rico. Il n’y a personne ce jour là, pourtant nous étions en plein mois d’août. Cette plage sauvage est un lieu de rencontre d’oiseaux migrateurs et sa situation isolée en fait un excellent lieu de camping en bivouac saharien.

Les plus belles plages sauvages du Maroc : arches de Legzira

#3 Plage rouge Legzira à Sidi Ifni: Des couchers de soleil dramatiques

La plage Legzira de Sidi Ifni ne semble pas si sauvage que ça à première vue. On y accède en descendant 200 marches à partir du complexe touristique qui a (malheureusement) investit les lieux. Mais il suffit de s’éloigner du complexe pour se retrouver seul au monde devant de majestueuses falaises qui se jettent dans l’océan. Les marrées ont creusés dans la roche plusieurs arches dont la couleur ocre est sublimée au coucher du soleil. La plage sauvage Legzira est particulièrement affectionnée des surfeurs qui viennent se confronter à ses rouleaux réguliers. Les randonneurs, quand à eux, se font un plaisir d’explorer les crevasses et les grottes dévoilées à marais basse.

Les plus belles plages sauvages du Maroc

#4 Plage blanche de Guelmin: Excursions en 4x4

Dans le palmarès des plus belles plages sauvages du Maroc, je me dois de mentionner la plage blanche de Guelmim, sur la route côtière qui relie Agadir à Tan Tan, la plage la plus longue et la plus sauvage du Maroc. Cette qu’on surnomme la playa blanca, est une gigantesque étendue de dunes de sable blanc située au coeur d’un parc écologique de 250 km² face aux Îles Canaries. La région offre des paysages exceptionnels, désert et mer, montagnes, oasis, kasbahs et petits villages de pêcheurs. Lors de notre passage à Guelmim, nous avons seulement aperçu la plage blanche de loin. Notre petite voiture ne nous permettait pas d’attaquer les pistes cahoteuses pour y accéder. D’ailleurs, les dunes de sable de la plage blanche sont un véritable terrain de jeu pour les amateurs d’excursions en 4x4. Contactez une ancienne championne du trophée Aicha des gazelles au Ksar Tafnidilt pour organiser une excursion en 4x4 sur la plage blanche de Guelmim.

Les plus belles plages sauvages du Maroc : Cap des trois fourches à Nador

#5 Plages sauvages du Cap des trois fourches à Nador

La route vers le Cap des trois fourches à Nador serpente des paysages dramatiques de falaises et de plages sauvages. Ça m’a vraiment rappelé la Great Ocean Road en Australie. Au bout de la route, de gigantesques bras de roches volcaniques et calcaires s’enfoncent dans la mer Méditerranée tel une main africaine tendue vers l’Europe. Le panorama du haut du phare du cap des trois fourches est à couper le souffle. Dans cet univers coupé du monde, le seul signe de civilisation est le village de Tibouda, une bourgade de pêcheurs installée sur la plage sauvage de Tibouda. La plage sauvage Charrana non loin de là est une petite crique isolée aux eaux turquoises étincelantes qui invitent à la baignade. La plage sauvage Carra Blanca quand à elle est un spot de plongée sous-marine très prisé au Maroc.

À LIRE : Roadtrip dans la région de l’Oriental – Saidia – Nador – Berkane – Oujda

Les plus belles plages sauvages du Maroc : Plage Sid el Bachir à saidia

#6 Plage sauvage Sid el Bachir à Saidia: Plaisirs balnéaires sans les foules

À Saidia, la station balnéaire marocaine la plus prisée de la Méditerranée, une grande partie du littoral a été défigurée par le béton. Mais certaines plages sauvages ont échappées aux grand projets immobiliers. C’est le cas notamment de la plage Sid el Bachir accessible à travers une piste non indiquée. Les falaises vertigineuses qui entourent la plage lui donnent cet air mystérieux de territoire inconnu. D’autres plages sauvages isolées “sans noms” sont à découvrir tout au long de la côte de la région de l’Oriental. Il suffit juste de baisser la vitre et de demander gentiment les conseils avisés des locaux.

À LIRE : Des vacances à la station balnéaire de Saidia

Les plus belles plages sauvages du Maroc : Mirleft

#7 Plages sauvages entre Mirleft et Sidi Ifni : Surf et douceur de vivre

Le littoral entre les petits villages de Mirleft et Sidi Ifni fait partie de ces petits coins perdus que les surfeurs gardent jalousement secrets. Beach break et Point break sont pratiquement au rendez-vous toute l’année sur les plages de Sidi El Ouafi, Tabograichte, Imin TargaTamahroucht, ou la plus populaire Sidi Mohammed Ben Abdellah. Certaines plages sauvages sont presque introuvables sans l’aide des locaux et ne sont accessibles qu’à travers des pistes.

À LIRE : Surf et douceur de vivre sur les plages de Mirleft – Sidi Ifni

Les plus belles plages sauvages du Maroc : Plage Sid el Bachir à saidia

#8 Plage sauvage de Tafedna à Essaouira : Petit havre de paix

Dans la région d’Essaouira il vente toute l’année, ce qui en fait l’endroit parfait pour s’adonner aux sports nautiques comme le kitesurf et la planche à voile. Dans la région d’Agadir, c’est l’été toute l’année, l’occasion de faire son plein de vitamine D. Entre les deux villes, les plages sauvages abondent, et comme je n’arrive pas à choisir ma préférée, je triche un peu et j’en inclut plusieurs :) Aux environs d’Essaouira, j’ai un faible pour la plage de Tafedna, un petit hâvre de paix , et pour la plage d’Imessouane, un véritable eldorado pour les surfeurs hippies. Les plages de Diabat et de Sidi Kaouki offrent de belles opportunités de randonnées équestres (ou pourquoi pas à dos de chameau). Dans la région d’Agadir, je préfère rester au nord de la ville aux environs de Taghazout et Aourir plutôt que de m’entasser comme une sardine avec les milliers de touristes qui envahissent la plage d’Agadir.   

Les plus belles plages sauvages du Maroc : Plage Sid el Bachir à saidia

#9 Plages sauvages entre Tanger et Assilah : L’embarras du choix

La route nationale qui relie Tanger à Assilah regorge de plages sauvages. Il est assez simple de trouver son petit spot tranquil pour planter son parasol sur les longues étendues de sable doré du littoral atlantique, en commençant par les plages d’Achkar et Bel kassem près de Tanger jusqu’à Las CuevasBriyech ou Sidi Mghayt près de Assilah. Ne manquez pas le superbe panorama du haut du cap Spartel et les vistas magnifiques du parc Perdicaris à Tanger!  

Les plus belles plages sauvages du Maroc : Plage Dalia entre tanger et tetouan

#10 Plage Dalia à Tanger

Affectionnée des familles Tangeroises, la plage Dalia séduit par ses larges bancs de sable fin et ses eaux turquoises (et bien froides) du littoral méditerranéen. Il faut surtout éviter d’y aller en juillet-août pendant les vacances scolaires, période pendant laquelle la plage sauvage se transforme en véritable terrain de jeu pour les vacanciers. Jetskis, trompolines, toboggans gonflables et DJ perturbent le charme du lieu.  

Les plus belles plages du Maroc : Belyounech

Plage Belyounech à Fnideq : La grosse déception

Mon coup de gueule: La plage Belyounech est souvent cité parmi les plus belles sauvages du Maroc. Laissez moi vous dire que ceux qui l’ont inclut dans leur classement n’ont pas visité le Maroc, ou n’ont tout simplement jamais mis les pieds à Belyounech. Malgré sa situation idéale blottie entre les montagnes et tout près d’un village de pêcheur, la petite plage de Belyounech déçoit par sa taille, son sable gris presque inexistant, ses eaux opaques, mais surtout son état déplorable, un vrai dépotoir. Je ne comprend vraiment pas tout le buzz qu’il y a autour de cette plage qui a l’air, certes, paradisiaque de loin sur les photos, mais les photos sont bien décevantes dans ce cas en particulier. Cette plage ne vaut pas les kilomètres de virages pour y arriver. Il paraît que c’est surtout un spot de plongée sous-marine, mais vu l’état de la plage, je n’ose même pas imaginer l’état des fonds marins. Quel gâchis!   

Les plus belles plages sauvages du Maroc : Vos suggestions !

Bon finalement, après avoir fait cette liste, je me rend compte que j’ai un faible pour les plages sauvages du sud du Maroc sur la côte Atlantique. J’aimerais continuer à découvrir de nouvelles plages sauvages au Maroc. Avez vous d’autres petits coins perdus à me proposer?

Tu aimes cet article?

Épingle-le sur Pinterest!