L’Islande en hiver: La terre de feu et de glace est recouverte d’un tapis immaculé de blanc. Le soleil se fait timide et sa lumière rasante prend des allures de crépuscule sans fin. Le vent décoiffe et la neige dévore le bitume. Puis le soir, le ciel s’embrase d’aurores boréales inondant le ciel de leurs couleurs ondoyantes. La magie de l’Islande est palpable. Mais l’exploration de ces terres reculées inhospitalières pendant l’hiver présente des défis. Heureusement pour vous, nous avons préparé ce guide pratique avec tout ce qu’il faut savoir pour réussir son road trip en Islande l’hiver.

Depuis quelques années, l’Islande ne connait même pas vraiment de saison basse tellement c’est devenu une destination en vogue, été comme hiver. La période entre Octobre et Avril est considérée comme l’hiver en Islande. Les températures sont plus froides, les journées très courtes, et les nuits très longues. Il faut une période d’adaptation, mais on s’habitue assez vite à ce que le soleil ne se lève qu’à 11:30 du matin. Nous avons découvert l’Islande pendant 19 jours entre Décembre et Janvier et c’était un des plus beaux road trip de notre vie. Je vous raconte les moments forts de ce voyage en Islande en hiver ici. Je vous encourage à lire le récit avant de parcourir ce guide pratique pour planifier votre prochain road trip en Islande l’hiver.

AVANTAGES D’un road trip en Islande l’hiver

aurores boréales en Islande

Assister au spectacle hivernal des aurores boréales

L’hiver en Islande, c’est sur l’écran noir du ciel hivernal que se joue un spectacle d’une beauté saisissante : les aurores boréales. Ce phénomène céleste aussi rare que poétique m’a laissé sans voix. Jamais je n’ai rien vu d’aussi beau et d’aussi touchant. Pas besoin d’une autre raison pour visiter l’Islande en hiver. À lire: Ma première chasse aux aurores boréales en Islande.

Diamond beach en Islande l'hiver

Payer (un peu) moins cher

Après, tout est relatif. Si vous pensiez que Londres ou Paris étaient chères, attendez d’atterrir en Islande ! Dans la conjoncture économique actuelle, le dollar et l’euro ne font pas le poids face à la couronne Islandaise. L’été, la demande élevée par rapport à l’infrastructure touristique restreinte fait flamber les prix d’autant plus. En hiver, les prix des excursions, de l’hébergement et de la location de voiture deviennent plus raisonnables, et il est toujours possible de négocier vu que la demande est moins forte. Des conseils pour comment louer une voiture en Islande moins cher sont plus bas.

Glaciers en Islande

Explorer les grottes de glace

Les glaciers qui couvrent plus d’un dixième de la surface de l’Islande, sont d’autant plus impressionnants en hiver, avec leur épais manteaux de neige et de glace d’un bleu éclatant. C’est le seul moment de l’année où l’on peut explorer les grottes de glace qui se forment naturellement sous certains glaciers au plus froid de l’hiver, tels des œuvres d’art éphémères. Une activité à faire au moins une fois dans sa vie.

Baigner dans une lumière crépusculaire polaire

L’hiver en Islande, de brèves percées du jour entrecoupent les nuits eternelles. Les journées sont plus courtes mais cette lumière tamisée rend tous les paysages féériques. Un pur plaisir pour les photographes et photographes en herbe. La lumière crépusculaire des nuits polaires est également idéales pour l’observation des aurores boréales.

aurores boréales en Islande

Se retrouver seul au monde

Partager la superbe cascade ou l’imposant volcan avec des hordes de touristes, ça brise la quiétude et la magie de l’endroit. Je suis toujours à la recherche de ce moment de solitude seule au monde face à une nature majestueuse. En Islande, on peut plus facilement s’éloigner des foules. En hiver, la durée moyenne des séjours touristiques est entre 3 jours et 1 semaine, donc la plupart des visiteurs s’agglutinent à Reykjavik et se limitent à visiter les alentours proches (le cercle d’or). C’est le moment idéal pour louer une voiture et s’aventurer dans les coins plus reculés de l’île, découvrir cette nature vierge et sauvage. Pendant ce road trip en Islande l’hiver dernier, nous avons eu des journées entières pendant lesquelles nous n’avons croisés aucune autre voiture sur la route, surtout au nord et à l’ouest de l’Islande. Le bonheur !

aurores boréales en Islande

Goûter aux plaisirs des spas naturels en hiver

Pendant ce road trip en Islande l’hiver, j’ai pris un plaisir fou à dénicher ces petits “hot pots” naturels parsemés partout à travers le pays noyés dans des paysages sauvages recouverts d’un tapis blanc. Relaxer et socialiser dans ces piscines naturelles chauffées est le sport national des Islandais, et ils nous apprennent volontiers à comment y exceller. C’est un pur plaisir ! Par jour de tempête de neige, le contraste ne fait que décupler le plaisir de la baignade dans ces eaux siliceuses qui font du bien au corps et à l’esprit.

Noel à Reyjavik en Islande

Assister aux festivités de Noël et le nouvel an

Décembre en Islande, le folklore scandinave riche en contes et en légendes, d’histoires d’elfes, de lutins et de trolls envahit les villes. Les décorations de Noël scintillent transformant les rues de Reykjavik en décor de conte pour enfant. Le 23 décembre, les restaurants ont pour coutume de servir des plats traditionnels plutôt… comment dire… originaux comme de la raie putréfiée accompagné de vin chaud. Des marchés de Noël enchanteur nous permettent de nous imprégner des traditions locales. Pour célébrer le nouvel an, une des traditions les plus “folles” est de participer à un grand bain collectif dans les eaux glacées de Nauthólsvík, déguisés en viking et autres costumes médiévaux. Une chose est sûre, les Islandais savent faire la fête.

Lever de soleil près de Hofn en Islande

Inconvénients d’un road trip en Islande l’hiver

Je ne le dirais jamais assez. Ce voyage en Islande en plein hiver était un de mes plus beaux voyages. C’était comme découvrir une nouvelle planète givrée, silencieuse et mystérieuse: Un rêve éveillé. Les avantages de voyager en Islande l’hiver sont bien plus grands que les inconvénients. Voici quand même quelques réalités à considérer avant de planifier un road trip en Islande l’hiver, histoire de gérer vos attentes.

Road trip en Islande l'hiver

Certaines routes sont fermées

La route circulaire principale qui fait le tour de l’île (communément appelée la route N°1) est extrêmement bien entretenue et il est très rare qu’elle soit fermée pour plus que quelques heures. Par contre, les routes secondaires de graviers sont régulièrement fermées selon les conditions météo. Les routes des highlands à l’intérieur du pays ne sont pas accessibles durant l’hiver. Consultez les sites road.is pour vous informer des fermetures de route, et vedur.is pour les prévisions météo avant de desserrer le frein à main. D’autres conseils pour la conduite en Islande l’hiver sont plus bas.

cascade en Islande en hiver

Certains lieux/attractions sont inaccessibles

Certains chemins de randonnées sont impraticables durant l’hiver en Islande. Il est difficile de s’approcher de près de certaines cascades à cause du verglas. Les Hautes Terres (highlands) à l’intérieur du pays, quand à elles, ne sont accessibles qu’en été. D’autres attractions ne sont accessibles qu’en hiver comme l’exploration des grottes de glace.

Road trip en Islande l'hiver

Les conditions de conduite peuvent être difficiles

Les vents forts, la pluie, les tempêtes de neige, le verglas sont chose commune lors d’un road trip en Islande l’hiver. Certes, les conditions de conduite peuvent être difficiles surtout pour les non initiés, mais ça reste un voyage très faisable tant qu’on applique quelques règles de sécurité et de prudence sur les routes. Consultez les sites road.is pour vous informer des fermetures de route, et vedur.is pour les prévisions météo. Je vous en dit plus plus bas.

Roadtrip en Islande l'hiver - notre auberge sur la péninsule Snaefelsness

Certaines auberges sont fermées

Comme l’hiver est la saison basse en Islande, plusieurs hôtels et auberges sont fermés en hiver surtout pendant la période entre Noël et le nouvel. Ça concerne surtout les voyageurs qui s’aventurent en dehors des sentiers battus au nord de l’île ou dans les fjords de l’Est et les fjords de l’Ouest. À Reykjavik et alentours, on ne manque jamais de lits.

Chevaux islandais rencontré lors d'un road trip en Islande l'hiver

Il y a très peu d'heures d'ensoleillement

4h à 5h d’ensoleillement par jour en hiver veut dire que les journées sont très courtes et qu’on se sent souvent à la course contre la montre. Il faut planifier son séjour de manières à limiter les kilométrages et le nombre d’excursions à faire en journée. D’autres conseils pour planifier son roadtrip en Islande l’hiver sont plus bas.

Turf House sur la péninsule Snaefelness en Islande l'hiver

Pas de camping en hiver

Un roadtrip en Islande l’hiver en tente, en campervan ou en camping-car présente des défis supplémentaires. La plupart des camping sont fermés ainsi que les stations de vidange. Les réserves et cuves d’eaux sont hors service à cause du gel. Les bourrasques de vent, les routes gelées, et les virages rendent la conduite dangereuse. Les nuits polaires sont froides, et puis le chauffage (s’il y en a) va faire un trou dans le portefeuille. Conseil d’amis: Préférez les auberges et gardez les joies du camping pour l’été.

Road trip en Islande l'hiver

Road trip en Islande l’hiver : Quelles routes prendre ?

L’Islande est traversée par un réseaux de routes plus ou moins accessibles selon la saison et les conditions météo. Lorsqu’on entreprend un road trip en Islande l’hiver, il faut impérativement adopter le réflexe de Consulter les sites Road.is pour s’informer des fermetures de route en temps réel, et Vedur.is pour les prévisions météo. Il y a plusieurs types de route en Islande:

  • La route circulaire N°1: Elle fait le tour de l’île sur 1300 kilomètres. Elle est essentiellement bitumée, très bien balisée (impossible de se perdre) et dessert les sites touristiques majeurs. La route N°1 reste ouverte toute l’année. Elle est très bien entretenue, et est la première à être déneigée. Dans le nord de l’île, bien moins achalandé que le sud, même la route N°1 peut temporairement être fermée pendant une forte tempête de neige, mais ça ne dure jamais plus que quelques heures. Peu importe la direction qu’on prend (dans le sens des aiguilles d’une montre ou inversement), les paysages sont tout aussi époustouflants. Il fait généralement plus froid au nord qu’au sud de l’île, donc dépendamment de la période à laquelle vous voyagez, commencez par la région qui risque de se refroidir le plus vite.
  • Les routes secondaires: Généralement en gravier, ce sont des embranchements de la route N°1 qui desservent des coins plus reculés, et certains points d’intérêt en dehors des sentiers battus, comme les fjords de l’Est et de l’Ouest ou certains villages plus au nord. En hiver, certaines routes secondaires peuvent être fermées temporairement ou définitivement selon les conditions météo. D’autres restent uniquement accessibles avec des excursions en super-jeep, un genre de monster truck avec d’énormes pneus spécialement modifié pour rouler sur la neige et la glace.
  • Les routes F: Ce sont des routes de montagne traversent l’intérieur de l’île. Elles mènent vers les coins les plus sauvages et les plus reculés de l’Islande. Elles sont seulement accessibles en 4x4 (pas un 4x4 de ville) ou en super jeep pendant l’été. L’hiver entre octobre et avril, les routes F sont fermées. Inutile d’essayer.
Road trip en Islande l'hiver

Road trip en Islande l’hiver : Quelle voiture louer ?

Est ce qu’une voiture 4x4 est nécessaire pour un road trip en Islande l’hiver ?

C’est la question qu’on nous pose le plus souvent. Toutes les voitures louées en Islande l’hiver sont équipées de pneus anti-dérapants avec des petits clous. La route N°1 est souvent praticable en voiture dans un véhicule de tourisme à deux roues motrices. Cependant, pour plus de sécurité et de confort, et vu que les conditions sont si imprévisibles, vaut mieux louer une voiture 4x4, surtout si vous avez l’intention de faire toute la route circulaire. Pour 3 semaines de road trip en Islande l’hiver, nous avons opté pour une voiture Berline 4x4, plus économique qu’une grosse 4x4 avec une bien meilleure tenue de route par fort vent, mais avec l’avantage des 4 roues motrices en cas de pépin.

Comment louer une voiture en Islande au plus bas prix ?

Les prix de location de voiture sont moins élevés en Islande pendant l’hiver. Cependant, si vous optez pour la 4x4, la facture peut facilement doubler. Voici quelques astuces pour louer une voiture en Islande pas cher.

Utiliser un comparateur de prix

Voici quelques comparateurs d’agences de location de voiture que nous avons testés et approuvés:

  • Compare car rentals: Un comparateur local qui permet de rechercher les meilleurs deals chez plusieurs agences de location de voiture selon vos critères et vos dates.
  • AutoEscape:  Un courtier qui comparent les offres des différentes agences de location internationales incluant Budget, Dollar ou Thrifty.
  • Guide to Iceland: J’adore la facilité d’utilisation de ce comparateur made in Iceland et en français s’il vous plait.

Louer une berline ou une 4x4 de seconde main

  • Cheap Jeep :  Les voitures ne sont pas aussi neuves que celles louées par les agence de location traditionnelles mais ça reste un bon compromis en termes de prix.
  • Rent a Wreck:  Ils louent des voitures et des jeeps de seconde main (modèles de 2010-2014) qui ont déjà été utilisées par des particuliers ou des agences de location à des prix très raisonnables.
  • Sad cars: Même principe, des voitures de seconde main à des prix imbattables.

Économiser sur l’assurance location de voiture

Un accident est si vite arrivé dans des conditions de conduite hivernale, et les frais de remorquage, de réparation, de soins et autres sont très élevés en Islande. Dans ces conditions, vaut mieux prévenir que guérir et prendre une assurance pour la location de voiture. Petite astuce pour réduire les frais d’assurance: Louez votre voiture en utilisant une carte de crédit voyage qui couvre l’assurance de location de voiture. L’assurance peut parfois doubler le prix de location. Vérifiez bien la couverture offerte avec votre carte de crédit avant de décliner l’assurance de l’agence de location.

Louer et voyager en groupe

Si vous vous partagez les frais de location et l’essence à 2, 3 ou 4, vous ferez des économies considérables bien entendu, en plus de garder de merveilleux souvenirs entre amis. Profitez des premiers jours à Reykjavik pour trouver des compagnons de voyage qui ont les même intérêts. Souvent en hiver, les gens font le même itinéraire (à quelques petites différences près) et finissent par se suivre et se retrouver aux mêmes endroits. Autant faire le road trip en petit groupe dès le départ s’il y a des affinités.

Louer chez une agence locale islandaise

Préférez les agences de location de voiture islandaises et les courtiers locaux aux grosses chaînes de location comme Avis, Hertz, ou Budget. Voici quelques agences locales de location de voiture qui offrent des prix très compétitifs:

  • Iceland car rental 
  • Atak: une petite agence islandaise qui s’est fait un nom grâce à un service impeccable.

Négocier les prix, les options et conditions de location

N’hésitez surtout pas à négocier les prix et les options. Comme la demande en hiver est moins forte, il est toujours possible de négocier des rabais saison basse ou des options supplémentaires (comme un GPS ou une carte SIM avec Internet par exemple, très pratique en Islande). Souvent, les courtiers et agences de location vont accepter de s’aligner sur le prix le moins cher que vous aurez trouvé chez une autre agence, donc faites vos recherches et jouez la carte de la concurrence. La plupart des locations viennent avec un kilométrage illimité mais vaut mieux vérifier quand même les conditions avant de signer le contrat.

Louer pour toute la période du séjour

Les prix à la journée sont plus bas si vous louez sur une longue période (à partir de 5 jours et plus). Vous pouvez commencer votre road trip dès l’arrivée à l’aéroport de Keflavik puisque la plupart des agences ont un siège sur place pour faire le « pick-up » et le « drop-off ». La majorité des compagnies offrent également un service de pick-up sans frais dans la ville de Reykjavik.

Besoin d’un GPS ?

Le GPS est souvent offert en option avec la location de voiture moyennant des frais journaliers supplémentaires. Parfois, il suffit de négocier gentiment pour que le GPS soit inclus sans frais additionnels. Si vos talents de négociateur ne fonctionnent pas, une meilleure alternative est d’acheter une carte SIM islandaise prépayée et utiliser Google Maps, Open Street Map ou autre app qui utilise le GPS intégré de votre téléphone intelligent. On capte la 3G presque partout en Islande. Vérifiez que vous avez ce qu’il faut pour recharger la batterie de votre téléphone dans la voiture car le GPS draine la batterie beaucoup plus vite.

Station d'essence road trip en Islande l'hiver

Road trip en Islande l’hiver : Les conditions de conduite

Les conditions de conduite peuvent changer selon les caprices de la météo, très imprévisible en Islande. L’hiver en particulier, les conditions changent très rapidement et la visibilité peut drastiquement être réduite avec les chutes de pluie et de neige (ou les deux en même temps), de fortes rafales de vent, ou une forte couverture nuageuse qui cache un soleil déjà très timide. C’est toute une aventure, mais on vous rassure tout de suite, c’est très très très faisable. Voici un pense-bête pour réussir votre road trip en Islande l’hiver :

Louez une voiture 4x4

La route N°1 est praticable en voiture à deux roues motrices mais en hiver, un 4×4 est préférable si vous vous éloignez du cercle d’or ou si vous comptez faire la route circulaire N°1 au complet.

Vérifiez la météo et l'état des routes tous les jours (plusieurs fois par jour)

Consulter les sites road.is pour vous informer des fermetures de route en temps réel, et vedur.is pour les prévisions météo.

Gardez votre réservoir d'essence plein

Faites le plein à chaque fois que vous atteignez 50% du réservoir à essence pour éviter de vous retrouver en panne d’essence au milieu de nul part. Si jamais vous vous retrouvez coincés dans un blizzard, vous pourrez toujours garder la voiture chauffée en attendant que le temps se calme.

Faites attention aux portières lorsqu'il y a un vent fort

Ouvrez les portières doucement pour éviter qu’elle ne cassent au vent. Non je n’exagère pas. Vous serez surpris par la force du vent en Islande été comme hiver.

Ne passez pas la nuit dans la voiture

Les nuits sont glaciales et vous risquez de vous retrouver le lendemain coincés dans la neige et la glace. Il y a toujours une petite auberge chaleureuse pas loin.

Prenez une assurance

Louez votre voiture avec une carte de crédit qui inclue une assurance location de voiture ou optez pour la couverture qui vous convient le mieux chez l’agence de location. Ayez les coordonnées d’assurance et le contact local en cas de pépin en mains.

Roulez doucement et évitez les mouvements brusques

Rien ne sert de rouler vite, vous allez manquez tous les magnifiques paysages. La vitesse est votre pire ennemi lorsque la météo se gâte. Pas de panique ! S’il y a du verglas, évitez les mouvements de volants trop brusques.

Faites demi-tour si nécessaire

Si une route secondaire est d’apparence fermée ou si vous trouvez qu’il commence à y avoir trop de neige, n’hésitez pas à faire demi-tour et à aller retrouver la route principale N°1.

Ne sortez pas de la voiture en cas de blizzard

Si vous êtes coincés dans un blizzard, garez vous à une place sécuritaire, gardez la voiture allumée et attendez que ça passe ou que ça s’améliore. On dit souvent en Islande: “If you don’t like the weather, wait 5 minutes”. Par expérience, le 5 minutes, c’est plutôt une petite heure en réalité.

Road trip en Islande l’hiver : Comment planifier son itinéraire ?

La planification d’un itinéraire de road trip en Islande l’hiver se fait très différemment qu’en été pour plusieurs raisons: Le nombre d’heures d’ensoleillement par jour, les conditions routières, les changements de météo, l’accessibilité à certains sites, la durée du séjour… doivent être pris en compte. Nous avons fait un road trip de 19 jours autour de l’Islande cet hiver, et malgré tout, nous sentions que nous étions toujours à la course contre la montre (et contre le soleil). Un seul mot d’ordre: FLÉXIBILITÉ. Voici nos leçons apprises:

Morcelez l’itinéraire

Avec 4 à 5h d’ensoleillement par jour, et une météo schizophrène, il est important de ne pas prévoir de faire trop de route tout les jours au risque de manquer beaucoup d’attractions à cause de la tombée de la nuit très précoce, et des conditions météo. Une moyenne de 2h30 de route par jour est à prévoir pour éviter de rouler la nuit et se donner suffisamment de temps d’arrêt. Les agences de voyage et tours opérateurs vont vous promettre la lune en offrant des tours qui couvrent le cercle d’or et toute la côte sud de l’Islande en 3 jours. Vous serez probablement déçus : Ils passent en coup de vent sur certaines des plus belles attractions faute de temps, ils arrivent à d’autres dans l’obscurité totale, ils maintiennent des activités comme les randonnées même lorsque les conditions météo ne s’y prêtent pas etc. Voyager en Islande l’hiver, c’est voyager lentement, se donner le temps d’apprivoiser la météo, et d’apprécier chaque endroit. Quelques idées d’itinéraires qu’on vous recommande sont plus bas.

Revenez sur vos pas si nécessaire

Si vous avez manqué des attractions qui vous tiennent à coeur à cause d’une mauvaise visibilité ou faute de temps, n’hésitez pas à revenir sur vos pas pour revoir ces endroit dans d’autres conditions et sous une autre lumière. Nous sommes revenus sur la côte sud de l’Islande après avoir complété tout le tour de l’île pour revoir les mêmes paysages et pleins de nouveaux spots sous la neige après les avoir vu sous la pluie la première fois.

Passez la nuit dans les villages en dehors des villes

Afin de maximiser vos chances de voir des aurores boréales, éloignez vous le plus possible de la pollution lumineuse des villes et choisissez des auberges en pleine nature ou dans des petits villages. Par exemple, au lieu de passer la nuit à Reykjavik, vous pouvez passer la nuit à Selfoss ou à Borgarnes. Au lieu de passer la nuit à Hofn, passez là tout près du Jokulsarlon. Au lieu de passer la nuit à Akureyri, restez à Myvatn, Husavik ou Hauganes.

Prévoyez des journées tampons et restez flexibles

Ne planifiez pas un itinéraire à la journée près. Tous vos plans vont tomber à l’eau lorsque vous allez vous prendre une journée de déluge ou de blizzard. Pour vous assurer de voir de vos propres yeux tous ces paysages qui vont ont fait rêver en photo, gardez vous des journées tampons. Nous avons dû rajouter 2 jours à Hofn pour pouvoir assister au coucher de soleil sur le lagon Jokulsarlon sans un vent à décorner des boeufs et une pluie torrentielle. Pareil sur la péninsule Snaefelness, nous avons rallongé notre séjour pour pouvoir assister aux aurores boréales dont on prévoyait une forte activité dans la région quelques jours plus tard. C’est ce côté imprévisible qui rend un road trip en Islande l’hiver si spécial.

Réservez vos hébergement sur la route

En hiver, il est très facile de trouver de l’hébergement dans des auberges et maisons d’hôtes à la dernière minute. Il n’est pas nécessaire de réserver toutes vos nuitées à l’avance. Ça vous donne plus de flexibilité sur votre itinéraire. Pendant notre road trip en Islande, nous avons pris l’habitude de réserver nos nuits le jour même sur la route à travers Booking ou Tripadvisor selon nos envies et le nombre de kilomètres que nous avons parcourus.

Prenez une carte SIM islandaise prépayée

Les cartes SIM prépayées sont disponibles dans toutes les épiceries et bureaux de tabac. Nous avons utilisé internet sur nos téléphone pour le GPS, pour réserver des hébergements sur la route, vérifier la météo et les conditions de la route, et bien sûr partager des photos sur les réseaux sociaux. Selon moi, une carte SIM est indispensable. Siminn semble être le meilleur rapport qualité prix et semble avoir la meilleure couverture 3G à travers l’Islande. Une carte Sim Vodafone est suffisante si vous restez dans les alentours de Reykjavik (quoique les prix sont plus élevés). Quand à Nova, je ne sais pas trop ce qu’ils offrent puisque leur site et toutes leurs communications sont uniquement en Islandais…

Road trip en Islande l’hiver : Exemples d’itinéraires

Une chose que j’ai remarqué c’est que les agences de voyage offrent des itinéraires très optimistes (pour ne pas dire irréalistes) pour faire un marathon de tous les centres d’intérêts les plus populaires, sans prendre en considération les conditions hivernales. Voici quelques itinéraires plus flexibles que je vous recommande pour un road trip en Islande l’hiver selon la durée de votre séjour :

Itinéraire pour 5 jours de road trip en Islande l’hiver

Cercle d’or, côte sud jusqu’à Vik, péninsule Reykjanes

  • 1er jour: Arrivée et nuit à Reykjavik
  • 2ème jour: Cercle d’or (à voir : Þingvellir – Geysir – Gulfoss) – Nuit aux alentours de Vik
  • 3ème jour: Seljalandsfoss, Skógafoss, Reynisfjara black sand beach. Nuit aux alentours de Vik
  • 4ème jour: Retour à Reykjavik (optionel: Arrêt randonnée sur Sólheimajökull). Nuit à Reykjavik
  • 5ème jour: Visite de la péninsule Reykjanes (Blue Lagoon, Reykjanesviti lighthouse, Gunnuhver geothermal area, falaises Hafnaberg) et retour à l’aéroport

Itinéraire pour 7 jours de road trip en Islande l’hiver 

Cercle d’or – côte sud jusqu’à Jokulsarlon – péninsule Reykjanes

  • 1er jour: arrivée et nuit à Reykjavik
  • 2ème jour: Cercle d’or (Þingvellir – Geysir – Gulfoss) – Nuit aux alentours de Vik
  • 3ème jour: Seljalandsfoss, Skógafoss, Reynisfjara black sand beach. Nuit aux alentours de Vik
  • 4ème jour: Svartifoss dans le parc national Skaftafell – Svínafellsjökull. Nuit aux alentours de Jokulsarlon
  • 5ème jour: Jokulsarlon – ice cave – diamond beach. Nuit aux alentours de Jokulsarlon
  • 6ème jour: Retour à Reykjavik (optionnel: arrêt randonnée sur Sólheimajökull). Nuit à Reykjavik
  • 7ème jour: Visite de la péninsule Reykjanes (Blue Lagoon, Reykjanesviti lighthouse, Gunnuhver geothermal area, falaises Hafnaberg) et retour à l’aéroport

Itinéraire pour 10 jours de road trip en Islande l’hiver

Cercle d’or – Côte sud jusqu’à Jokulsarlon – péninsule Snaefelness – péninsule Reykjanes

  • 1er jour: arrivée et nuit à Reykjavik
  • 2ème jour: Geysir – Gulfoss – Seljalandsfoss. Nuit aux alentours de Vik
  • 3ème jour: Skógafoss – Reynisfjara black sand beach – Solheimasandur Plane Wreck – Nuit aux alentours de Vik
  • 4ème jour: Svartifoss dans le parc national Skaftafell – Svínafellsjökull. Nuit aux alentours de Jokulsarlon
  • 5ème jour: Jokulsarlon – ice cave – diamond beach. Nuit aux alentours de Jokulsarlon
  • 6ème jour: Retour vers Reykjavik (randonnée sur Sólheimajökull). Nuit aux alentours de Selfoss
  • 7ème jour : Parc national Þingvellir – Hraunfossar – Nuit aux alentours de Borgarnes
  • 8ème jour: Kirkjufell – Svortuloft – Snæfellsjökull Nuit sur la péninsule Snaefelness
  • 9ème jour: Búðir and Búðahraun lava field – Búðir black church – Arche Arnarstapi. Nuit à Reykjavik
  • 10ème jour: Visite de la péninsule Reykjanes (Blue Lagoon, Reykjanesviti lighthouse, Gunnuhver geothermal area, falaises Hafnaberg) et retour à l’aéroport

Itinéraire pour 13 jours de road trip en Islande l’hiver

Route circulaire N 1 + péninsule Snaefelness et péninsule Reykjanes

  • 1er jour: arrivée et nuit à Reykjavik
  • 2ème jour: Cercle d’or (à voir : Þingvellir – Geysir – Gulfoss – ) – Nuit aux alentours de Vik
  • 3ème jour: Seljalandsfoss, Skógafoss, Reynisfjara black sand beach. Nuit aux alentours de Vik
  • 4ème jour: Hof (randonnée sur Sólheimajökull, Svartifoss dans le parc national Skaftafell – Svínafellsjökull ). Nuit aux alentours de Jokulsarlon
  • 5ème jour: Jokulsarlon – ice cave – diamond beach. Nuit aux alentours de Jokulsarlon
  • 6ème jour: Stokksnes – Nuit dans un village des Fjords de l’Est
  • 7ème jour: Dettifoss – Lac Myvatn – Hverir et Krafla geothermal area – Spring cave Grjotagja – Cratére Hverfjall. Nuit à Akureyri
  • 8ème jour: Godafoss – Skútustaðir pseudo craters ou Observation des baleines. Nuit à Akureyri
  • 9ème jour: Route vers la péninsule Snaefelness. Opportunités photos sur la route. Nuit au village de Stykkishólmur ou grundarfjörður dans la péninsule Snaefelness
  • 10ème jour : Kirkjufell – Svortuloft – Snæfellsjökull – Nuit sur la péninsule Snaefelness
  • 11ème jour: Búðir and Búðahraun lava field – Búðir black church – Arche Arnarstapi – Nuit sur la péninsule Snaefelness
  • 12ème jour: Gerðuberg basalt columnns – Landbrotalaug hot spring – Hraunfossar – Nuit à Reykjavik
  • 13ème jour: Visite de la péninsule Reykjanes (Blue Lagoon, Reykjanesviti lighthouse, Gunnuhver geothermal area, falaises Hafnaberg) et retour à l’aéroport

Road trip en Islande l’hiver pendant plus de 13 jours

Même itinéraire que le précédent mais prévoyez des nuitées additionnelles à Vik, Jokulsarlon, Akureyri et la péninsule Snaefelness. Si les conditions de météo et de routes le permettent, aventurez vous dans les Fjords de l’Est et les Fjords de l’Ouest.

Vue sur le lagon Jokulsarlon en Islande l'hiver

Road trip en Islande l’hiver : équipement nécessaire

Lorsqu’on voit où se situe l’Islande sur une carte du monde tout proche du pôle nord, on s’imagine devoir survivre à des températures arctiques. Pourtant (surprise, surprise), la température en Islande même durant l’hiver descend rarement en dessous de -5°C grâce aux courants chauds du Gulf Stream qui viennent tout droit des Caraïbes. La température pendant notre séjour était comparable à celle de New York ou Londres. Comparativement à Montréal pendant l’hiver, l’Islande, c’est les tropiques. Par contre, nous étions surpris par la force du vent qui peut faire baisser la température ressentie jusqu’à -15°C, et la fréquence de la pluie (alternance de pluie, de neige et de pluie verglaçante). Lorsque les masses tempérées de l’Atlantique rencontrent les masses d’air froides de l’Arctique en Islande, ça provoque des vents violents, des tempêtes et des changements brusques de conditions météo tout au long de l’année. Il faut donc bien s’équiper pour un road trip en Islande l’hiver.

Conseil d’ami: Ne faites pas votre shopping à Reykjavik ! Tout est plus cher en Islande comparativement au reste de l’Europe. Pour être bien au chaud, la technique infaillible (parole de Canadien) c’est de superposer les couches de vêtements en laine ou synthétique, d’éviter à tout prix de mettre du coton, et d’avoir un coupe-vent épais. Voici donc pour vous une petite liste d’épicerie à faire avant de voyager en Islande l’hiver :

Des sous-vêtements en laine

T-shirts manches longues et leggings à mettre sous le pantalon. Prenez-en deux paires parce que vous allez les mettre tous les jours, je vous le garanti. J’ai un faible pour la laine Mérino et pour la marque IceBreaker

Un polar et un pull en laine

Quelque chose de plus épais de préférence avec un zipper pour pouvoir l’enlever lorsque vous sentez que vous avez trop chaud. Nous avions tous les deux des polars de chez Decathlon et des pulls en laine du Pérou. Selon les jours, je superposais le polar et le pull en laine ou j’en mettais un des deux. Vous pouvez faire une exception et acheter un pull en laine Islandaise avec des motifs très particuliers. C’est chaud et c’est un très bon souvenir à garder de l’Islande. Le prix pourrait en décourager quelques-uns.

Un bonnet en laine

Gardez toujours votre bonnet à portée de main et mettez la capuche de votre manteau par dessus lorsqu’il vente ou qu’il pleut. Ils vendent de très beaux bonnets en laine Islandaise donc vous serez peut-être tentés d’en acheter sur place.

Des sous-gants et des moufles

Si comme nous, vous prenez plusieurs dizaines de photos par jour (et vous allez en avoir terriblement envie en Islande), prévoyez d’avoir des sous-gants pour pouvoir manipuler votre appareil photo. Si vous prévoyez faire de longues randonnées et de longues soirées d’observation d’aurores boréales, prévoyez aussi d’avoir des moufles épaisses à mettre par dessus les sous-gants pour garder vos mains bien au chaud. Je préfère 100 fois mieux les moufles que les gants contre le froid.

Des bottes d’hiver ou des chaussures de randonnées chaudes

Des chaussures avec de bonnes semelles anti-dérapante et une doublure pour garder les pieds bien au chaud et idéalement une couverture imperméable.

Un parka ou manteau d'hiver

Il est absolument indispensable d’avoir un bon manteau d’hiver résistant à l’eau ou totalement imperméable de préférence. Optez pour un manteau avec une bonne couverture contre la pluie et le vent plutôt qu’un manteau à duvet chaud mais non imperméable. Choisissez aussi un manteau avec capuche. Vous m’en remercierez plus tard. Mike avait un manteau Aigle et moi un manteau islandais Icewear. Vous ne vous en sortirez pas à moins de 300-400$ pour un bon manteau.

Un pantalon coupe-vent imperméable

Il pleut très souvent même en hiver alors vaut mieux avoir sous la main un pantalon de randonnée coupe-vent imperméable. Il n’est pas nécessaire tous les jours mais va être indispensable surtout si vous faites de longues randonnées. Pas besoin d’un gros pantalon de ski (trop chaud, trop encombrant et vraiment trop ridicule).

Des chaussettes de randonnée en laine

J’adore les chaussettes de randonnée en laine avec des petits coussinets anti-ampoules. J’en ai trouvé chez the Northface. Elles coûtent plus cher mais c’est le meilleur investissement pour les pieds . Pieds froids = très mauvaise humeur.

Des petits crampons

Ils vendent sur place des petits crampons à mettre sur vos chaussures pour vous permettre par exemple de vous approcher des cascades sur des chemins tapissés de verglas très glissants.

Pour les photographes

Vous aurez besoin d’un trépieds pour photographier les aurores boréales, de batteries supplémentaires, d’un sleeve pour protéger votre boitier de la pluie et du vent, et d’autres petits accessoires pour protéger votre équipement. Je vous en parle dans l’article: Comment photographier des aurores boréales.

Des questions ? Des commentaires ? D’autres recommandations ?

Si vous avez déjà réalisé un road trip en Islande l’hiver, la parole est à vous. Partagez votre expérience !

Si vous comptez faire un voyage en Islande en plein hiver, posez vos questions ! Nous sommes à l’écoute.

Bon vent ! 

Tu aimes cet article?

Épingle le sur Pinterest!

Guide pour réussir son roadtrip en Islande l'hiver