J’ai demandé à plusieurs blogueurs voyage de me parler de leur spa naturel favori à travers le monde. Vous pensez sûrement que des spas célèbres comme le Blue Lagoon en Islande ou les Onsens au Japon auraient figurés dans la liste. Et bien détrompez-vous ! J’ai découvert grâce à cette sélection pleins de petits coins insolites pour se faire dorloter par mère nature dans des endroits parfois improbables. Certains spas naturels dévoilés sont des secrets bien gardés.

Se détendre dans des sources d’eau chaudes, nager dans des piscines géothermiques, prendre des bains de sable ou de boue, se faire un masque d’argile ou un enveloppement aux algues, recevoir un massage naturel dans des chutes d’eau ou une séance pédicure dans une rivière… la nature sait si bien nous gâter, il faut juste oser. Oser parce que souvent les plus beaux spas naturels se trouvent… (suspense)… au coeur de la nature sauvage. Et qui dit nature dit accès difficile, pas d’infrastructure pour se changer ou faire pipi, des fois c’est trop chaud ou trop froid, d’autres fois ça pue, ça peut-être boueux, vaseux, glissant, tranchant, et souvent on partage le spa naturel avec les habitants du coin. non je ne parle pas des autres humains. Je parle des insectes, poissons et autres bestioles qui veulent en profiter aussi. On est chez eux après tout. D’un autre côté, rien ne vaut ce sentiment de plénitude qu’on ressent lorsqu’on découvre ces petits havres de paix, et qu’on s’abandonne aux forces de la nature. C’est sans parler bien sûr de tous les bienfaits que les spas naturels ont sur le corps et l’esprit. Alors, fini les spas industriels ! Vive les spas naturels ! Voici une sélection des plus belles expériences dans des spas naturels un peu partout dans le monde, testés et approuvés par de grands voyageurs.

#1 S’amuser dans la rivière chaude de Soa sur l’île de Flores en Indonésie

J’adore les spas naturels. En voyage, je fais toujours en sorte de fouiner dans les guides et interroger les locaux pour dénicher ces petits coins de bien-être secrètement cachés au coeur de la nature. C’est grâce aux conseils avisés de notre hôte sur l’île de Flores en Indonésie que nous avons découvert plusieurs spas naturels totalement absents des cartes et guides touristiques. Le spa naturel de Soa Hot Springs reste pour moi le plus mémorable, pas seulement à cause du cadre naturel idyllique mais surtout, à  cause des fous rires que je me suis tapés à regarder Mike lutter contre le courant de la rivière chaude. Oui il y a en effet une rivière chaude, brûlante par endroit, qui se déverse sur plusieurs paliers formant des cascades et des petites piscines privées. La roche polie par la force de l’eau forme des toboggans naturels, l’élément parfait pour retrouver son âme d’enfant. L’eau est chargée de minéraux comme en témoignent les dépôts multicolores sur les roches aux alentours. Ce spa naturel est très prisé par les locaux. Allez-y en semaine pour un moment de pure sérénité ou en weekend pour socialiser !      

Nadia & Mike les lovetrotters

Spa naturel sur l'île de Flores en Indonésie
Spa naturel sur l'île de Flores en Indonésie
Spa naturel sur l'île de Flores en Indonésie

#2 Mélanger le chaud et LE froid dans Les bains d’Altyn Arashan au Kirghizistan

Imaginez un bon bain chaud après une randonnée qui use les jambes. Un spa naturel à 3000 mètres d’altitude le long d’une rivière en pleine forêt entourée de montagnes enneigées. C’est ce que le minuscule village d’Altyn Arashan au Kirghizistan propose à ceux qui s’y aventurent.

Sur place, on retrouve plus précisément deux types de bains thermaux. Il y a d’abord ceux à même le village qui sont aménagés dans de petites cabanes en bois pour préserver l’intimité. Puis, il y a ceux beaucoup plus naturels qui sont en plein air. Le long de la rivière Arashan, huit minuscules bassins ont ainsi été aménagés pour retenir l’eau chaude qui sort des antres de la Terre. Ils ne sont pas tous évidents à trouver, mais partir à leur recherche fait partie du plaisir.

Parmi ces bains en plein air, certains sont collés à la rivière (parfait pour faire des allers-retours entre le chaud et le froid) alors que d’autres sont un peu plus à flanc de montagne. Il y en a même un en forme de cœur pour les plus romantiques!

Pour se rendre à Arashan, deux options s’offrent à vous. Marcher pendant quatre heures de Ak-Suu ou bien faire la magnifique randonnée de trois jours qui débute à Jeti-Öghüz et qui passe par l’impressionnant lac Ala-köl en chemin. Dans les deux cas, l’idée de vous reposer dans les bains chauds d’Altyn Arashan vous gardera motivés à marcher!

Le problème, c’est qu’une fois dans l’eau, il vous sera difficile de vous convaincre à remettre vos bottes pour poursuivre la randonnée…! 

Pour poursuivre la lecture: 10 choses à faire au Kirghizistan 

Pierre-Luc Côté du blog explorer la planète

Les bains d’Altyn Arashan au Kirghizistan

#3 dénicher les Hotpots naturels dans le westfjord islandais

L’Islande a bien entendu son Blue Lagoon mais c’est très commercial et ça coûte cher. Pourquoi y aller alors qu’il existe des centaines d’hotspot à travers tout le pays. C’est dans la région du Westfjord que j’ai expérimenté ces piscines naturelles d’eau chaude.

Il faut le dire, elles ne sont pas faciles à trouver. Certaines sont indiquées dans les guides de voyage ou sur le plan Westfjords south que l’on peut se procurer dans les stations essence. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai appris la connaissance du hotspot de Krosslaug et d’Hellulaug. Sur place, les trouver relève presque de l’expédition. Pas d’indication sur la route. C’est par hasard que je tombe sur le bassin d’Hellulaug en voulant faire demi-tour. Finalement, je finis par garer la voiture et à faire trempette dans ce spa naturel face à l’Océan Atlantique.

Quelques kilomètres plus loin le long de la route 62, je découvre le hotspot de Krosslaug au cœur de la baie d’Hagavaðall. Après avoir garé la voiture, direction le vestiaire pour se changer. On dirait les vestiaires d’un club de foot. Il y a un premier bassin moderne, je le laisse de côté pour me diriger vers la piscine naturelle. Il fait à peine 2°C. Autant vous dire que je ne traîne pas dehors et plonge rapidement dans cette eau à 35°C. Ce n’est ni trop chaud ni trop froid. Juste parfait. Le plus dur sera de ressortir ;)

Et notre roadtrip dans les westfjords d’Islande me mènera ensuite dans d’autres lieux fabuleux : la plage de Rauðasandur, la péninsule d’Hornstrandir, la falaise aux macareux moines de Látrabjarg et la paisible île Flatey.

Grégory Rohard du blog i-Voyages

Hotpot dans le westfjord islandais

#4 prendre une douche chaude dans la Cascade la finca paraiso au Guatemala

Après de longues heures de chicken bus brinquebalants et inconfortables, nous cherchons une pause bien méritée en arrivant à Rio dulce au Guatemala. Coïncidence ou pas, il paraît qu’à 1h de là, en pleine forêt, se trouve un spa naturel de toute beauté.

Pour nous requinquer avant de descendre cette rivière sauvage, nous décidons d’aller nous prélasser dans cette source d’eau chaude en pleine forêt tropicale. Nous grimpons donc dans un bus et le chauffeur nous indique gentiment l’arrêt.

En descendant, nous sommes entourés d’une végétation épaisse. Pas une seule indication à l’horizon… Un homme surgit alors de nulle part en vélo et nous demande de nous acquitter du droit d’entrée (première fois que nous voyons un guichet mouvant !).

10 minutes plus tard, nous tombons nez à nez avec une cascade très sympathique. Ses eaux proviennent de sources chaudes en amont. Un guide local nous y amène et nous constatons effectivement que l’eau est « muy caliente ». En se rapprochant du haut de la cascade, la température de l’eau devient délicieuse. Quelques cavités creusées dans la roche offrent de minis piscines privées où l’on peut se badigeonner de boue aux vertus thérapeutiques.

Je profite de cette eau chaleureuse et nous partons ensuite pour une baignade au pied d’une cascade quelque peu atypique. En effet, les premiers mouvements de brasses sont accompagnés d’une douce fraîcheur. Puis à mesure que l’on approche de la cascade, l’eau se réchauffe jusqu’à devenir franchement bonne. C’est une sensation étrange, comme si les mouvements de nage réglaient un thermostat naturel. Nous savourons ce moment unique d’une douche naturelle dans un écrin de forêt tropical. De retour vers le bord, l’eau fraîche nous permet de reprendre nos esprits et de réaliser que nous n’avons pas rêvé…

Pour en savoir plus: Voyage au fil du Rio Dulce du lac Izabal à la Finca Paraiso au Guatemala

Laura et Seb les Globeblogueurs

Cascade chaude la finca paraiso au Guatemala

#5 découvrir le spa naturel de Spence hot springs aux usa

Les Etats-Unis sont un pays à l’activité géothermique extrêmement riche. Pour rappel, si le volcan du Yellowstone se réveillait, il engloutirait une bonne partie du continent… Heureusement, cela a aussi des conséquences agréables : le pays regorge de « hot springs », ces sources chaudes dans lesquelles on peut se baigner. Plus connues dans l’ouest américain, on en trouve dans une vingtaine d’états et quelque 1500 sites sont officiellement répertoriés. Chaque source a des vertus différentes. Certaines sont exploitées à fond par des villes et structures thermales, d’autres ne sont connues que des locaux, d’autres enfin sont encore quasiment « sauvages » et libres d’accès.

Au gré de nos voyages aux Etats-Unis, ce sont des endroits où l’on se trempe volontiers ; on avoue même les rechercher. On a ainsi eu l’occasion de tester celles de la ville de Truth or Consequences (Nouveau-Mexique) qui coulent directement dans de grandes baignoires spéciales dans de petits hôtels sympas, les babas cool Mystic hot springs (Monroe, Utah) où l’on se trempe même sous les étoiles, les très fréquentées et glissantes de la Boiling river du Yellowstone (Wyoming) ou les photogéniques Travertine (Bridgeport, Californie).

Et celles de Spence springs (Nouveau-Mexique), en pleine forêt des Jemez Mountains, dans un secteur verdoyant du nord-ouest de l’état, à une centaine de kilomètres au nord d’Albuquerque. Celles-ci nous reviennent en tête comme les plus naturelles de toutes. Si vous avez la chance d’y aller un jour peu fréquenté, il n’est pas impossible que vous vous y retrouviez tout seuls. Elles se méritent. D’abord parce qu’elles ne sont pas très clairement indiquées. Seul un petit panneau annonce une randonnée sur la droite, à environ 7 miles (10 kilomètres) au nord de la petite ville de Jemez Springs. Ensuite parce qu’il faut trouver une place sur le petit parking de 7 places. Et enfin crapahuter dans la forêt sur un peu plus d’un kilomètre. Et au bout, elles sont là : le spa naturel de Spence Springs. Deux petits bassins de quelques mètres-carrés, l’un sous l’autre. Ils ne sont pas aménagés : il n’y a pas de sanitaires, il faut se changer derrière les arbres. Et se lancer. Le sol est un peu visqueux mais la vue imprenable sur les montagnes. Et il y fait bon : l’eau est à 35 degrés centigrades. On y a rencontré des gens sympas, habitués du lieu, qui nous ont révélé son petit secret : il y a une grotte derrière la source, dans laquelle on peut se glisser (claustrophobes s’abstenir !).

Pour en savoir plus: La fiche plus détaillée pour accéder à Spence Hotsprings 

Delphine et Jean-Philippe du blog Lost in the USA

Spence springs usa

#6 Enveloppement DE boue et bain salé au Pedra Lume au Cap Vert

Quoi de mieux que de profiter des joies d’un SPA en pleine nature ? Sur l’ile de Sal au Cap Vert à Pedra Lume le décor est magnifique. Dès l’arrivée, après avoir passé le tunnel, la lumière du jour vient sublimer les montagnes à perte de vue ainsi que le contraste entre la terre et les zones blanches comme neige. Ce que l’on pourrait prendre pour de la neige à première vue est en réalité du sel des salines de l’ile de Sal.

C’est le moment de profiter des bien-faits de la nature avec un enveloppement de boue naturelle sur tout le corps. Bon le spa est censé nous rendre plus belle, à ce moment précis on ressemble plutôt à une tortue Nindja. Une fois déguisée en montagne de boue vivante, nous attendons quelle sèche. Ensuite, viens le moment d’aller se rincer dans l’eau salée (86%). J’ai essayé de nager mais c’est impossible. On a la sensation d’être comme un culbuto, on flotte sans même faire d’efforts. Pour terminer ce petit soin naturel direction la douche pour enlever tout le sel.

Résultat notre peau est toute douce, débarrassée des impuretés et prête pour le soleil pour revenir bien bronzée. Ce qui est vraiment agréable à Pedra Lume c’est d’être en plein milieu de la nature, de profiter du paysage et de son soin à l’air libre. Fini le SPA enfermé dans une cabine. Vive le spa naturel ;-)

Pour lire la suite: Tour de l’Ile de Sal au Cap Vert, une excursion entre paysages arides et salines

Amélie du blog Ameloche Voyage

#7 se ressourcer dans des sources d’eau chaude au coeur de la jungle aux îles des Açores

Au beau milieu de l’Atlantique, à la croisée des chemins entre Europe, Afrique et Amérique, se cache un chapelet d’îles extraordinaires : les Açores, terre de volcans et de forêts luxuriantes. Une faille tectonique majeure court au fond de l’océan, séparant la plaque européenne de la plaque américaine – c’est cette brisure cracheuse de magma qui a donné naissance à l’Islande, et aux Açores. D’une certaine façon, ces îles sont cousines. Aux Açores aussi, les hommes profitent de la géologie qui offre des spas naturels exceptionnels. Partout où le magma remonte, les sources se réchauffent. Sao Miguel, la plus grande île de l’archipel, est parfaite pour explorer ces piscines naturelles à l’odeur de soufre et à la chaleur étonnante. A Furnas, un gigantesque bassin d’eau tiède attire les enfants et leurs familles ; à Caldheira Velha, au cœur de la jungle de fougères arborescentes, c’est un jeu de cascades, de petits bassins chauds et de fumerolles s’élevant au milieu de la verdure. Les habitants adorent s’y ressourcer et se plonger dans l’eau chargée en minéraux venus du cœur de la planète. Ici, le centre de la Terre semble plus proche qu’ailleurs… Bonne baignade à Jurassic Park !

Pour en savoir davantage : Que faire aux açores ?

Arianne du blog Itinera Magica

Les sources d’eau chaude des Açores

#8 Séance de pédicure naturelle en plein désert dans la zone d’Imlili au Maroc

La zone humide d’Imlili est à environ 100 km au sud de la ville de Dakhla au sud du Maroc au Sahara Occidental. La route est parfaitement rectiligne traversant des plaines désertique et quelques villages fantômes. Avant d’arriver au village d’Imlili, notre chauffeur entreprend un virage à gauche pour quitter la route et s’engouffrer dans le désert. Il ne semble pas y avoir de signe pour indiquer quelle piste prendre, il y va au pif. Difficile d’imaginer que dans une zone aussi aride, il puisse y avoir des trous d’eau . Et pourtant, au détour d’un dune, on voit apparaitre les premiers signes de végétation, une sorte d’oasis de roseaux verts qui jaillissent de la terre craquelées. Un peu plus loin, des piscines naturelles émergent tel des mirages, comme ça, au beau milieu du désert.

L’eau semble jaillir de nul part, des entrailles de la terre peut-être, des trous d’eau entourés de « walou », de rien, en l’occurence aucun signe de vie. Pourtant si on regarde de plus près, on remarque que les bassins sont peuplées de petits poissons qui réagissent à notre présence. Dès qu’on met les pieds à l’eau, ils se font un plaisir de nous chatouiller les pieds et de nous débarrasser de nos peaux mortes. Ça surprend ! Ils sont pas mal voraces les petits, rien à voir avec les poissons pédicure des salons de beauté thaïlandais. Il faut dire qu’il n’y a pas grand chose à manger dans leur petite marre. Lorsqu’on demande au locaux comment ces points d’eau se forment ou comment ces poissons survivent, ils nous répondent simplement: C’est un spa naturel « Soubhana Allah » (Gloire à dieu).

Pour en savoir davantage: Itinéraire d’une journée d’excursion à Dakhla

#9 plonger dans un BAIN TOURBILLON AU spa naturel Kérosène creek en Nouvelle-Zélande

Envie d’un spa naturel en Nouvelle zélande? pas facile de dénicher la petite perle rare sans une horde de touristes, et sans aménagement autour. Mais en cherchant bien, on peut parfois tomber sur des petites trouvailles.

Après avoir testé avec beaucoup de déception, la célèbre “hot water beach” et arpenté toutes les passerelles du site naturel de Rotorua, dans l’île du Nord, nous avions envie de nous détendre dans des “hot pools” naturelles mais toutes celles que nous voyions étaient souvent dans des hôtels de luxe ou dans des bains publics sans grand cachet.

C’est la que j’ai entrepris des recherches, fouine que je suis, et que j’ai appris que nous pouvions nous baigner dans la nature pour 0 euros! oui oui vous lisez bien!

Direction la voiture à la recherche de cette “gravel road” …vraiment pas évident de la trouver car il n’y a aucune indication en bord de route! Mais après 30 minutes de conduite, de la patience et de l’intuition, nous voilà arrivés dans ce tout petit endroit caché par d’immenses arbres.

Le comble est que cet endroit n’est plus secret pour personne mais à notre grande surprise, il n’y avait qu’une personne en train de barboter dans ces eaux plus que bouillantes. Pas un touriste à l’horizon, juste nos amis finlandais et nous! Un spa naturel à nous tous seuls. Un pur moment de bonheur qui a duré une petite heure, dans une eau à plus de 40 degrés avec en cadeau, une petite cascade gisant du sol…

Pour en savoir plus: Comment se rendre à Kerosene Creek en Nouvelle Zélande 

Marion du blog Mademoiselle-Voyage

Kérosène creek en Nouvelle-Zélande

#10  après l’effort le réconfort à Los Termales de Cañón au pied du volcan nevado en Colombie

Il vous faudra prévoir 4 jours pour vous rendre depuis Salento jusqu’aux Termales de Cañon au pied du volcan Nevado del Tolima et retour. Mais la balade vaut son pesant d’or… On vous fera traverser en premier lieu la vallée de Cocora, joyaux de la Colombie. Puis vous découvrirez les paysages exceptionnels et uniques du Páramo, la steppe des hautes montagnes. Et pour finir vous goûterez avec plaisir sans nom de profiter d’une vue majestueuse sur le volcan Tolima (5000m) avec à ses pieds, à 4000m d’altitude, des sources d’eau chaude naturelle, perdues en pleine nature,.. un spa naturel plus brut et basique que tout ce que vous pouvez imaginer, plus magique que tout ce que vous pourrez espérer…

On vous y accueillera avec une eau chaude à la Panela, vous pourrez y installer votre tente au bord de l’eau, et une fois votre corps nu immergé, il vous sera impossible d’en ressortir. Et ce ne sera pas par pudeur que vous ne sortirez pas, non. Vous attendrez que le ciel s’inonde d’étoiles pour pleurer de bonheur dans un coin sous les feuilles des plantes tropicales. Vous n’aurez plus de mots, vous n’aurez plus de forces, vous vous abandonnerez totalement au dieu Tolima, au dieu volcan qui trône là au dessus de votre tête et au petit matin, la tête dans le c*l, il vous semblera avoir rêvé. Mais en ouvrant la porte de votre tente, elle sera là, toujours aussi chaude et toujours aussi prête à vous accueillir en elle au réveil, une dernière fois, avant de reprendre la route du retour, repus, rempli, avec quelque chose au fond de vous d’assouvi, d’enfin assouvi.

Pour en savoir plus: Trek au Termales de Caño en Colombie

Samuel Bourille du blog Les vents nous portent

#11 soins de la mer morte en jordanie, Le plus grand spa naturel au monde

Tu connais la mythique Mer Morte et sa capacité à nous faire flotter sans pouvoir s’y enfoncer ?! Mais est-ce que tu sais que la Mer Morte recèle un autre trésor ? Sa boue noire ! Oui, la Mer Morte est un immense spa naturel à ciel ouvert, et en voici, juste pour toi, le mode d’emploi :

Tout d’abord, tu y plonges 10 minutes maximum. Attention à tes yeux, ça pique ! (ben oui, 20% de sel dans la mer morte contre 5% dans la mer ). Ensuite tu t’enduis de boue naturelle issue directement de la Mer Morte. Tu laisse sécher et reposer, pour après replonger dans la Mer Morte une autre dizaine de minutes. Peau de bébé assuré à la sortie. La boue est constituée de tout un tas de sels minéraux et d’oligo-éléments. En prime, c’est ludique ! Et ça fait des photos, comment dire, plutôt originales, une fois enduit de la tête aux pieds…

Pour l’aspect pratique, les rives sont accessibles librement sur les plages publiques mais souvent réservées aux locaux. Pour bénéficier de cette boue miraculeuse, le mieux est de se rendre sur une plage privée (les hôtels sur la rive ont tous un accès). Pas d’installation particulière, juste la plage et des jarres contenant la boue. Et une petite douche pour retirer le sel. On a adoré !

Pour en savoir plus sur ce voyage: Roadtrip en Jordanie de Amman à la mer morte

AnneSo & Arno du blog loveLiveTravel

spa naturel: la mer morte en Jordanie

#12 recevoir un TRAITEMENT MINÉRAL DANS LES bains de San Filippo en Toscane, Italie

Cette année au mois de juillet, nous nous sommes offerts une petite escapade culturelle et gastronomique en Italie direction Toscane. Après quelques jours à Florence, nous avons loué une voiture pour découvrir les villages du Val d’Orcia. Lors de notre escale à Monticchiello, notre hôte nous a conseillé de faire un détour pour découvrir le spa naturel « Bagni San Filippo », un lieu original et peu fréquenté des touristes. Après seulement 30 minutes de voiture, nous arrivons dans la ville thermale et nous trouvons rapidement ce spa naturel. Le décor est surprenant : une forêt dense, des formations rocheuses spectaculaires créées par les dépôts de calcaire et une eau bleu turquoise et laiteuse. Les contrastes entre les différentes couleurs donnent un aspect féérique au lieu !

Les eaux de San Filippo sont connues depuis l’Antiquité pour leurs bienfaits thérapeutiques dans le traitement des douleurs articulaires et des sciatiques. Après avoir marché quelques minutes le long de la rivière, nous avons trouvé une vasque au calme pour profiter de la baignade. L’eau est chaude et nous apprécions ce petit moment de détente avant de reprendre la route vers Florence.

Solène du blog My little road

Les bains de San Filippo en Toscane, Italie

#13 massage naturel aux Thermes de Puritama à 4000m d’altitude au Chili

Si vous allez au Chili et plus précisément au désert de San Pedro d’Atacama, vous allez en prendre plein les yeux. Entre les montagnes et les lacs à l’eau bleue turquoise, les plaines verdoyantes à perte de vue où les lamas se promènent en toute liberté, il y a de fortes chances que vous appréciez votre séjour. Et je ne vous parle même pas des flamants roses, des geysers, des dunes de sable et des lacs de sel, et bien sûr toutes la sélection de spa naturel. Bref, j’ai adoré la région d’Atacama et j’ai fini mon excursion par me rendre aux thermes de Puritama.

Situés à une heure de voiture de Atacama (30 kilomètres), ces thermes sont au creux d’un canyon où les cactus fleurissent. Une source d’eau chaude y coule naturellement, même le site n’est pas 100% naturel. L’Homme l’a aménagé pour le rendre accessible et pour en faire un lieu de rêve où patauger et se reposer. Nous avons passé une après-midi d’enfer au soleil, à jouer avec les différents courants et à essayer d’attraper de tout petit têtard. Il y a 7 bains différents qui sont espacés chacun d’une dizaine de mètres. L’entrée coute 8000 pesos. Il est possible de manger sur place, mais moi je vous conseille de ramener votre casse-croute !

Rémi du blog Capitaine Rémi: Voyages et défis en vidéo 

Les Thermes de Puritama au Chili

#14 faire une pause détente aux Sources d’eau chaude du Sud Lipez en Bolivie

Imaginez-vous au beau milieu de nulle part dans le désert bolivien avec pour seuls compagnons quelques autres voyageurs venus eux aussi en 4x4 jusqu’au spa naturel dans lequel vous baignez. Nos corps s’immergent rapidement dans cette source chaude pour chasser le froid et le vent qu’entraîne l’altitude de plus de 4000 mètres. Avec nos bonnets sur la tête, c’est tout un spectacle ! De vagues souvenirs des lits de sel que nous avons choisis pour la nuitée précédente sont imprégnés dans nos muscles endoloris, qui nous remercient pour cette pause détente bucolique. Aux environs, l’infini. Les strates de roses, bleus et orangés s’alignent avec brio. Les yeux fermés, j’entends les oiseaux chanter çà et là. Jamais trois jours n’auront été aussi panoramiques ! Si vous n’en avez jamais fait l’expérience, découvrir le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni s’avère un vrai régal pour les yeux autant que pour l’appareil photo. N’oubliez pas les traditionnelles photos rigolotes sur la surface blanche miroitante du désert de sel, de quoi s’amuser des heures durant.

Jennifer du blog Moi Mes Souliers

Spa naturel du Sud Lipez en Bolivie

#15 se baigner en hiver à Seljavallalaug, la plus vieille piscine géothermales de l’Islande

L’Islande est une terre haute en contrastes où il y a beaucoup de choses à découvrir. Des paysages magnifiques ainsi que quelques curiosités de la nature ou de la main humaine.

Lors de mon voyage en Islande, j’ai découvert la piscine de Seljavallalaug. Une piscine? Oui, mais pas n’importe laquelle. Il semblerait que cette piscine construite en 1923 soit la plus vieille piscine extérieure du pays. Elle avait pour but à l’époque de servir de lieu où les islandais apprenaient à nager. L’eau de ce basin provient d’une source d’eau chaude à environ 30°. Il n’y a aucun organisme officiel qui s’occupe de la piscine, mais un groupe de volontaires qui s’en occupe et la nettoie. Les Islandais sont très fiers de leur pays et en prennent soin.

Cet endroit est vraiment magique. La piscine se laisse désirer et n’apparaît qu’au bout du chemin, nichée entre les roches. Si on ne sait pas que la piscine de Seljavallalaug se trouve là, on pourrait ne pas la voir, tellement elle se fond bien dans son environnement. Une paroi de la piscine n’est autre que la montagne! Par contre, il faut aimer les algues qui chatouillent les pieds, mais cela fait partie du charme de l’endroit. Quel bonheur de se baigner en plein air entre les montagnes, entouré de neige et de glace dans une eau chaude. Faire trempette en pleine nature comme cela est vraiment une expérience à vivre une fois dans sa vie.

Valentine du blog awwway.ch

#15 RELAXer dans Les piscines cotonneuses de Pamukkale en Turquie, patrimoine de l’unesco

Il y a des endroits dans le monde qu’on n’oublie jamais. Les piscines naturelles cotonneuses de Pamukkale en font partie. Ce spa naturel se trouve au centre ouest de la Turquie qui fut le premier pays de mon tour du monde de 2 ans en solo en 2014. J’étais auparavant à Gorëme plus connu pour ses formations rocheuses, et je me dirigeais vers Selçuk qui est la ville des ruines de l’ancienne cité grecque « Ephèse ». Sur le chemin, je suis resté une journée à me relaxer sur Pamukkale et je ne regrette pas du tout.

La ville de Pamukkale est très petite et a pour attraction unique des piscines naturelles cotonneuses. Ce sont des piscines blanches avec de l’eau bleue transparente qui sont en forme d’escalier en cascade, il est possible de vous baigner si vous avez votre maillot et les gens disent que c’est bon pour le corps car l’endroit est très riche en minéraux. Le site est inscrit dans le patrimoine mondial de l’Unesco et il faut d’ailleurs marcher pieds nus sur le site pour ne pas l’endommager.

Il y a la partie principale où il y a tous les touristes et la partie moins fréquentée à gauche du versant de l’entrée du parc vers la cité antique de Hiérapolis qu’il faut visiter entre deux baignades. 

Vous pouvez vous baigner tranquillement, apprécier le beau temps, vous relaxer. La température de l’eau est juste ce qu’il faut, ni trop froide ni chaude. Si vous êtes en amoureux, vous pouvez apprécier encore plus. Il y a des jolies photos à prendre sans un seul touriste à l’horizon, le pied !

Stefan Tanned du blog conseil-voyageur

Les piscines cotonneuses de Pamukkale en Turquie

Allez un petit dernier pour la route. Il y a une voyageuse qui a osé l’expérience “spa nordique” ultime en plongeant dans les eaux glacés de l’Antarctique. Ce n’est pas tout à fait ce que certains qualifierait de spa naturel mais c’est prouvé, l’eau froide c’est aussi très bon pour la santé, si si… L’auriez-vous osé?

#17 polar plunge en Antarctique: une cure raffermissante ?

Le polar plunge en Antarctique est presque un rite de passage. On ne peut se rendre au 7ème continent sans forcer un dernier saut en dehors de sa zone de confort. Je m’y étais un peu préparée, c’est vrai, mais je ne m’attendais surtout pas à une baignade polaire en lieu et place de l’usuel plongeon rapide et efficace . Il fallait donc se déshabiller sur la plage et marcher jusqu’à l’eau glacée. Pire, y renter pas à pas. Le faire d’une manière encore plus délibérée que de plonger dans un ultime acte de désespoir. Pénible!

C’est donc emmitouflée dans plusieurs couches de vêtements, presque tout le contenu de mon sac-à-dos, que je me suis résignée à enlever chaque habit, comme qui opterait entre la vie et la mort (devrais-je spécifier que j’ai toujours vécu au Maroc, pays des 20° en hiver?) J’ai donc abdiqué et fait comme tout le monde. On y est allé tous ensembles, une cinquantaine de personnes, pour éviter spéculer sur notre destin commun. Nous avons couru et puis…plus rien! black out! Tout ce don’t je me souviens est un sentiment de disparition graduelle. J’avais l’impression que tout rétrécissait. Mes membres devenaient minuscules avant de quitter l’un après l’autre le monde que je connaissais. Ne subsistait plus que cette voix qui criait dans ma tête avec rage et désespoir “Mais @#$%&! de @#$%&! de @#$%&! , qu’est que tu fais, mais qu’est ce que tu es entrain de faire?”

Au final, le véritable moment SPA était la douche chaude après coup. Chaque cellule de mon corps exprimait sa gratitude avec des bouffées de chaleur et d’amour. Un bien-être resté imprimé en moi pendant bien longtemps, avec cette incommensurable satisfaction d’avoir, encore une fois, pousser les limites de l’esprit et mis à néant une nouvelle parcelle de ma zone de confiance.

Houda Chaloun du blog Moroccan Nomad

Que de belles expériences en communion totale avec la nature ! J’espère que ça vous donne envie d’essayer. Je vous laisse sur cette dernière photo de Mike le jour ou je l’ai convaincu de m’accompagner à une marre de boue quelque part aux Fidji. Il était tellement content, ça se voit non ? ;)

Et toi derrière ton écran, quel est ton spa naturel favori ? As-tu d’autres petits joyaux de la nature à rajouter pour enrichir cette sélection ?