À la rencontre du désert du Sahara avec la côte Atlantique, dans le grand sud du Maroc, il existe une baie magique. Au milieu de la baie, l’île du dragon se dresse comme un mirage à l’horizon. Quoi de mieux qu’une excursion en catamaran pour découvrir tous les trésors cachés de la lagune de Dakhla et de son île mystérieuse ?


Naviguer la lagune de Dakhla en catamaran

La lagune de Dakhla est un terrain de jeu de plusieurs dizaines de kilomètres, où l’on croise souvent des kitesurfers mais aussi des dauphins, des flamands roses et d’autres oiseaux migrateurs marins. Les eaux de la lagune sont également parmi les plus poissonneuses au monde. Les prises de courbines peuvent mesurer jusqu’à 2 mètres et peser jusqu’à 80 kilos. L’île du dragon quand à elle offre, semble t-il, le plus beau panorama sur toute la baie.

Malgré mon appréhension des bateaux et mes fortes prédisposition au mal de mer (lire mon épisode de la traversée en enfer vers les îles Gili en Indonésie), je prend mon courage à deux mains et décide d’accompagner Mike dans une journée de navigation sur la lagune en catamaran. Dès qu’on me mentionne « dauphins » et « dragon » dans la même phrase, je me sens pousser des ailes. Je ne peux quand même pas passer devant une telle occasion. Tout le monde à bord !

expédition en voile vers l'île du dragon

 

Jaqueline et Neil, un couple de globetrotters british ont jetés l’ancre à Dakhla après avoir réussi la traversée de l’Atlantique à la voile sur leur petit catamaran. Depuis quelques mois, Neil, le capitaine du bateau, partage son bébé avec les oiseaux de passage comme nous. Le catamaran de Sahara Sailing peut transporter jusqu’à 10 personnes, et Neil fait en sorte d’adapter l’excursion à ses passagers. Pour nous, amoureux de faunes et de flores, l’itinéraire inclue un safari au flamands rose et aux dauphins et une collecte de coquillages rares sur l’île du dragon.

Une initiation à la voile sur la lagune

Nous avons particulièrement aimé la séance d’initiation à la voile. Neil nous donne à tous des fonctions de matelots alors qu’on déploie nos voiles pour voguer sur les flots, propulsés par le vent. « Ho hisse, à bâbord, à tribord! », la séance de navigation interactive est particulièrement amusante. Et puis, je n’ai même pas le mal de mer, la classe.

Paysages désert et mer époustouflants

En route vers l’île du dragon, nous longeons des bancs de sable blanc sur lesquelles flânent plusieurs sortes d’oiseaux migrateurs et d’échassiers, dont un groupe de flamands roses. Nous avions exploré l’autre côté de la baie sur la terre ferme lors d’une excursion en 4x4 la veille, mais la navigation en catamaran offre une toute autre perspective à partir du large. Avec aucune embarcation aux alentours, on se sent réellement comme des explorateurs au bout du monde.

L'île Herné a la silouhette d'un dragon

Exploration de l’île Herné alias l’île du dragon

Savez-vous pourquoi on l’appelle l’île du dragon ? Regardez bien ! De profil, l’île Herné rappelle la silhouette d’un dragon de légendes endormi à plat ventre. Une fois sur la terre ferme, nous découvrons une île déserte avec des plages sauvages au sable blanc et aux eaux translucides qui rappellent les îles tropicales de l’Asie du sud-est. On commence par se badigeonner d’argile blanche naturelle qui se trouve en abondance sur place, avant d’aller se rincer dans les eaux turquoises tièdes du lagon. S’en suivit une chasse aux coquillages, puis l’escalade du promontoire rocheux qui domine l’île. Le panorama du haut de ce plateau n’a rien à envier à la superbe vue sur les célèbres Whitsunday Islands en Australie. Les bancs de sable forment une sorte de peinture à l’huile aux différentes teintes de bleu. C’est presque trop beau pour être vrai !

À la rencontre des dauphins de Dakhla

De retour sur le catamaran, Neil nous accueille avec un bon barbecue servi à la bonne franquette. On s’installe ensuite sur le trampoline du catamaran armés de nos jumelles pendant qu’il lance le bateau à toute vitesse vers le large, à la recherche des dauphins résidents de la région. Deux sortes de dauphins ont élu domicile dans les eaux tempérées de la baie de Dakhla: Les grands dauphins (bottlenose dolphins) et les dauphins à bosse (humpback dolphins) plus rares. Sur le chemin du retour, en scrutant les eaux du large, nous apercevons un dauphin à bosse, très timide mais bien curieux. C’est l’excitation à bord. On crie, on glousse, on rit nerveusement, on crie encore. Les dauphins ont ce pouvoir de nous faire retomber en enfance. Flipper va suivre notre voilier pendant un moment avant de disparaitre dans les profondeurs. On peut dire que la chance nous a sourit à pleines dents cette journée là.

Peut-on aller sur l’île du dragon à pied ?

À marée haute, l’île du dragon est entourée d’une vaste étendue d’eau turquoise. À partir de notre campement situé à la pointe du dragon, on peut alors s’y rendre en kayak ou en petite barque motorisée. À marée basse, l’eau semble se retirer complètement autour de l’île, et l’on peut presque traverser toute la baie à la marche. Mais il faut bien faire attention aux mouvements de la marée, au risque de se retrouver naufragé d’une île déserte pour la soirée.

Tu aimes cet article ?

Épingle le sur Pinterest !

Expédition en catamaran sur l'île du dragon à Dakhla

Infos pratiques

Sahara Sailing est le seul bateau autorisé à naviguer sur les eaux de la baie de Dakhla. Il est possible de personnaliser l’itinéraire selon les centre d’intérêt (et les conditions météo). Pour contacter Neil et Jaqueline:

Nous avons séjourné dans un campement écologique situé au pied du lagon sur la pointe du dragon. Pour en savoir plus: Séjour glamping (camping glamour) à Dakhla Attitude