Le soir, lorsque les sentiers enneigés se vident de leurs randonneurs, et que les petits animaux sauvages sortent timidement de leurs cachettes, c’est le moment idéal pour enfiler des raquettes pour explorer la nature au clair de lune, à la lueur des flambeaux ou à la lampe frontale, à la manière des coureurs des bois. 

Imaginez ! C’est la nuit noire et vous êtes seuls dans le bois entourés d’arbres qui plient sous le poids de la neige. Une branche casse. Est ce un lièvre, est ce un écureuil, est ce un ours? Non les ours hibernent. Vous imaginez dans ce silence le chants des chouettes et des hiboux, vous entendez l’appel des loups et des coyotes, le hululement des grands-ducs et les battements d’ailes des chauves-souris. Non ce n’est pas un scénario de film d’horreur. C’est l’expérience insolite de randonnée nocturne en raquette proposées par plusieurs parcs du Québec.

Les randonnées nocturnes en raquette permettent d’observer les animaux (ou leur trace du moins) qui sont bien plus actifs à la tombée de la nuit. Elles permettent aussi, si la météo est propice, d’observer un ciel criblé d’étoiles. Certains parcs du Québec sont particulièrement propices à l’activité de la raquette sous les étoiles. En voici une petite sélection.

canada-quebec-chelsea-nordik-spa-00214

#1 Raquette et observation des étoiles au parc du mont-Mégantic

Enfilez vos raquettes et faites une petite balade sur un sentier de 4 km de poudreuse à la lumière des flambeaux dans la réserve internationale de ciel étoilé. Finissez la soirée en beauté avec une séance d’observation des étoiles à l’ASTROlab. Plus d’info sur le site web du parc de mont-Mégantic

Canada-quebec-astrolab-megantic-raquette
MME - Parc national du Mont-Mégantic

Crédit photo: Mathieu Dupuis

#2 Raquette et spa nocturne au parc de la Gatineau

La première fois que j’ai fait de la raquette, c’était par une belle soirée de pleine lune au parc de la Gatineau, et je suis tombée sous le charme. Le parc de la Gatineau propose tous les vendredis soir des randonnées nocturnes en raquettes en compagnie d’un naturaliste des Amis du parc de la Gatineau. On en apprend beaucoup sur les « résidents » du parc en étudiant les empreintes laissées dans la neige. Mine de rien, c’est une activité qui peut s’avérer très physique. Mais après l’effort, le réconfort ! On finit la soirée au Nordik Spa-Nature, le plus grand spa de l’Amérique du nord, situé aux abords du parc de la Gatineau, un délice pour tous les sens.

canada-quebec-raquette-nocturne-parc-gatineau-00177

#3 Raquette aux flambeaux et chocolat au parc des Îles-de-Boucherville

À moins de 10 minutes de Montréal, on peut partir en expédition libre à pied ou en raquette pour découvrir le parc des îles de Boucherville à la lumière des flambeaux. On finit la soirée en dégustant de délicieuses bouchées de chocolat et une décadente pizza chocolatée cuite sur four à bois. Plus d’info sur le site web du parc des îles de Boucherville

#4 Raquette nocturne et contes de draveurs au parc de la Jacques-Cartier

Raquettes aux pieds, côtoyez la rivière Jacques-Cartier et admirez sa majestueuse vallée au crépuscule. De retour au camp, remontez dans le temps à l’époque des bûcherons et des draveurs qui travaillaient dans la concession de la Jacques-Cartier. Réchauffez-vous tout en dégustant de bonnes bières de microbrasserie accompagnées de succulentes saucisses. Pour terminer la soirée en beauté, évadez-vous dans votre imaginaire au son des récits d’un fabuleux conteur. Plus d’info: Site web du parc de la Jacques-Cartier

#5 Raquette nocturne dans l’univers des loups au parc du Mont-Tremblant

Le parc du Mont Tremblant propose des randonnées en soirée guidées par un garde-parc naturaliste qui vous fait découvrir l’univers des loups. Idéal pour les amoureux de la faune. Vérifiez les dates des excursions sur le site web du parc Mont-Tremblant.

#6 Raquette nocturne et cabane à sucre au centre de villégiature le Baluchon

Le centre de villégiature le Baluchon est un endroit exceptionnel pour les amoureux de plein air. Les 40 km de sentiers aménagés en forêt et en bordure de la rivière du loup sont des endroits parfaits pour le ski de fond et la raquette. Pas besoin d’un guide pour arpenter les sentiers en raquette la nuit mais il ne faut pas oublier sa lampe frontale. Le territoire comprend quelques groupements forestiers comme une pinède et une érablière avec une cabane à sucre pour bien se sucrer le bec. Si si, vous l’avez mérité après avoir brûlé autant de calories sur les sentiers.

canada-quebec-baluchon-

#7 Raquette nocturne et brochettes de guimauves au parc national du Bic

Marchez dans la neige sous sous le reflet de la pleine lune au parc national du Bic avant de vous réchauffer autour d’un feu, chocolat chaud et brochettes de guimauve à la main. Retour en enfance garanti. Plus d’infos sur le site du parc national du Bic

#8 Raquette nocturne sur un sentier amérindien au parc d’Oka

Saviez-vous qu’il est possible d’emprunter le très célèbre sentier du Calvaire du parc d’Oka construit en 1740 par les Amérindiens… de nuit ? Vérifiez les dates des excursions guidées sur le site web du parc d’Oka.

#9 Raquette aux flambeaux au parc national des Monts-Valin

Parcourez le sentier du Mirador enseveli sous la neige sur 3 km à la lueur des flambeaux et gâtez vous ensuite en dégustant les produits du terroir des artisans locaux. Vérifiez les dates des excursions guidées sur le site du parc national des Monts-Valin

raquette-flambeaux

#10 Raquette et fondue sur les pentes de la station de ski Mont Blanc

La station de ski Mont Blanc offre régulièrement des excursion de nuit en raquette qui commencent en bas des pentes pour se terminer avec une fondue au fromage au restaurant. Vérifiez les dates des excursions sur le site web de ski mont blanc.

#11 Raquette aux lueurs de la ville au parc du Mont-Royal

Pas besoin de trop s’éloigner de la ville pour se retrouver dans la nature. Faites une randonnée en raquettes à la lueur de la ville au parc du Mont-Royal tout simplement. Plus d’info sur le site web du parc Mont-Royal

Canada-Montreal-raquette-clair-lune-mont-royal

Crédit photo: André Pichette

*Photo d’en-tête empruntée au site savoie mont blanc