La ville de Yogyakarta est un stop incontournable pour tous les visiteurs de passage sur l’île de Java en Indonésie. Si votre temps est limité et que vous vous demandez que faire à Yokyakarta, utilisez ce mini itinéraire de 3 jours comme inspiration pour explorer la ville et ses environs.

JOUR 1: BIENVENUE À YOGYAKARTA

Si Jakarta est le pouls économique et industriel de l’île de Java, Yogyakarta est son âme. La ville est le centre de l’art classique javanais et de la culture traditionnelle et le berceau de l’héritage intellectuel et spirituel de l’île et de ses habitants. Utilisez votre journée d’arrivée à Yogyakarta (ou Yogya prononcée Jog-ja pour les intimes) pour bien vous installer et vous imprégner de l’énergie de la ville, déchirée entre tradition et modernité: les cybercafés, les mosquées, les centres d’achats, les ruines de temples bouddhistes et hindous, les palaces, les embouteillages, les rituels, l’art batik, les universités, le doux son des gamelans mélangé à celui des klaxons. Alors que faire à Yogyakarta ?

Installez vous à Yogya

Choisissez un petit hôtel ou une maison d’hôte sur la rue Prawirotaman Road dans le quartier Sosrowijawan affectionné des backpackers. La rue fourmille d’hôtels, auberges et guesthouses en tous genres. C’est peut-être même l’occasion d’essayer un séjour chez l’habitant. Les homestays sont à la mode en ce moment et à Yogya, il n’y a que l’embarras du choix.

Goûtez les spécialités culinaires javanaises

La ville est parsemée de warungs, ces petits restos locaux et échoppes de street food servant de délicieuses spécialités javanaises à toutes heures de la journée, à s’en lécher les doigts. Essayez le Sego Kucing, le Nasi Rawon ou le fameux Mie Goreng disponibles un peu partout, ou essayez le Gudeg, un plat typique de Yogya servi au Gudeg Pawon sur Jl. Janturan seulement de 10h à midi. Bon appétit !

Visitez les marchés locaux

La ville regorge de boutiques entassées les unes sur les autres, des vêtements, des bijoux, de l’artisanat, tout et n’importe quoi, il y a des preneurs. Si vous avez le temps, faites un saut au grand marché de Beringharjo sur la rue Malioboro ou au Mirota Batik, une sorte de bazar géant, parfait pour faire le plein de cadeaux pour la famille et les proches. Pour les non connaisseurs, il sera difficile de différencier le vrai du faux batik et il y a beaucoup d’attrapes-touristes surtout dans les ateliers entourant les principaux sites touristiques comme le Kraton et le water palace. Pour une bonne immersion culturelle, il y a aussi le marché aux oiseaux Sendratari Ramayana, le marché de Prawitotaman ou encore le marché de Demanangan au sud de la ville si la circulation infernale ne vous décourage pas. Oui, vous allez très vite vous rendre compte que pour une si petite ville, il est parfois tortueux de se déplacer à cause des embouteillages. Préférez les scooters (à louer à 50 000IDR ou 5$) aux voitures.

Initiez vous à l’artisanat local

Les ateliers, les salles d’exposition et les boutiques d’art batik et autres produits de l’artisanat local abondent dans la ville et ses environs. C’est l’occasion idéale de faire un peu de shopping, et pourquoi pas de s’initier aux techniques artistiques javanaises. En effet, plusieurs ateliers offrent des cours d’initiation au Batik (pas loin du Kraton et du Taman Sari), à la poterie (dans la région de Kasongan), la confection de bijoux en argent (à Kota Gede silver village) ou encore le travail du cuir. Vous repartez avec vos propres création plus ou moins réussies, mais c’est l’intention qui compte.

12883839-Closeup-of-colorful-batik-Yogyakarta-Central-Java-Indonesia-Stock-Photo

Découvrez Yogya la nuit

Le soir, assistez aux nombreux concerts du quartier Sosrowijawan, ou allez flâner et tester les plats locaux bon marché auprès des vendeurs ambulants sur la Jalan Malioboro. Mélangez vous aux locaux au quartier Alun-Alun Selatan Kraton qui se donnent à de drôles de rituels comme marcher les yeux bandés entre les arbres de Beringin en faisant des voeux, ou encore rouler dans des voiturettes décorées avec des néons multicolores transformées en discothèques mobiles. Les rues de Yogya ne s’éteignent jamais, mais ne tardez pas trop à vous coucher. Vous aurez besoin de toutes vos forces pour survivre à la deuxième journée.

JOUR 2: UNE VIE DE SULTAN AU KRATON ET AU WATER PALACE

Yogyakarta ou doit-on dire, le sultanat de Yogyakarta est un état princier sous le règne d’un sultan, oui un vrai sultan. L’actuel souverain est sa majesté le sultan Hamengku Buwono X.

Visitez le Kraton

La résidence du sultan, le palace de Kraton, est l’attraction principale se situant au coeur de la ville. Louez les services d’un tuk-tuk qui vous servira de chauffeur et de guide et partez à l’exploration de cette gigantesque propriété royale pour la modique somme de 12 000IDR (1$). Empruntez l’entrée située à l’arrière après l’horloge pour éviter les rabatteurs et autres arnaqueurs du coin et perdez vous dans les méandres du palais et de ses jardins sous l’oeil attentif des gardes, car le sultan et sa famille y habitent encore. Évitez de venir un vendredi, jour de la prière si vous voulez assister à des spectacles de danse et de musique aux alentours de 9-10h du matin. Il y a des guides sur place (assez insistants) qui peuvent vous aider à déchiffrer tout ça mais n’oubliez pas de bien négocier les prix ou de décliner leurs services de manière ferme mais polit. Ils vont souvent essayer de vous trainer dans des ateliers pour acheter du batik mais il sera très probablement trop cher et de piètre qualité dans cette région très touristique.

Visitez le water palace

Après la visite du Kraton, rendez-vous au Taman Sari water palace, une sorte de résidence secondaire réservée aux maitresses de la cour royale, qui servait de destination de « vacances » aux sultans du 18ème siècle. On dit que les nombreux bassins d’eau étaient comme une sorte de piscines et spas où les sultans batifolaient avec des centaines de vierges. On peut également visiter une mosquée à aire ouverte qu’on surnomme le « stairway to heaven », littéralement les escaliers vers le paradis. Il y a aussi un tunnel sous-terrain de 30 kilomètres qui mène directement vers la mer. Le water palace n’est plus utilisé par la famille royale et n’est ouvert que pour les touristes. Très impressionnant, n’est ce pas ? Attendez de voir la suite. Le troisième jour va vous couper le souffle. On dort tôt pour se lever avant l’aube.

JOUR 3: HISTOIRE ET SPIRITUALITÉ À BOROBUDUR ET PRAMBANAN

Nous avons un programme très chargé pour cette troisième journée à l’exploration des alentours de Yogya. Si vous avez le luxe du temps, nous vous conseillons de loger quelques jours en dehors de la ville, dans les petits villages entourant Borobudur pour vous échapper de la ville mais surtout pour profiter pleinement de la vie tranquille et authentique des villages avoisinants.

Assistez au lever de soleil à Borobudur

Le réveil retentit à 2h45 du matin. C’est un réveil douloureux mais vous n’allez pas le regretter. à 3h du matin, il faut déjà être sur la route pour assister à un des plus majestueux lever de soleil au monde du haut du célèbre temple Borobudur. Si vous voulez avoir un aperçu de ce moment spectaculaire, jetez un coup d’oeil à notre album photo du lever de soleil sur Borobudur ICI. Assister au lever de soleil au temple est un moment privilégié réservé à ceux qui connaissent deux trois petites astuces pour accéder au temple une heure et demi avant l’ouverture officielle des portes à 6h du matin. On vous révèle nos secrets pour être en haut de Borobudur avant tout le monde dans cet article. Et puis, après avoir fait le plein de photos dignes des couvertures de National Geographic, prenez un petit moment pour méditer dans votre coin histoire de vous imprégner de toute l’énergie positive qui émane de cet endroit sacré. 

indonesia-yogyakarta-2-6
indonesia-yogyakarta-5
indonesia-yogyakarta-3-6

(optionnel) Prenez un petit déjeuner de roi au Amanjiwo

Le Amanjiwo est un hôtel de luxe dont l’architecture est largement inspirée de Borobudur. Il est situé sur les collines ce qui lui confère une vue imprenable sur Borobudur et les volcans au loin. À défaut de pouvoir séjourner dans les luxueuses villas de l’hôtel, on s’est contenté d’aller prendre un bon brunch en admirant le panorama, mais attention il faut casser la tirelire.

indonesia-yogyakarta-03718
indonesia-yogyakarta-03716
indonesia-yogyakarta-03712

Visitez les villages des artisans

Profitez de la journée pour vous perdre dans les villages entourant Borobudur et découvrir la vie des locaux. La plupart des touristes viennent en coup de vent dans les bus des tours opérateurs pour prendre des photos à Borobudur et repartir. Du coup, les villageois ne profitent aucunement de ce traffic de touristes et la région reste très pauvre. Une ONG locale nommée « Jacker » a été créé récemment pour regrouper plusieurs guides, tous natifs de la région, qui se font un plaisir de faire découvrir la vie de villages aux visiteurs qui prennent le temps de s’y intéresser. On peut ainsi se laisser guider à travers les rizières et les champs de tabacs, à la découverte des villages d’artisans: le village des « glass noodle », celui de la fabrication de tofu ou encore celui de la poterie. C’est l’occasion parfaite de faire de belles rencontres et d’en apprendre beaucoup sur la vie des javanais.

indonesia-bali-seminyak-07856

Assistez au coucher du soleil à Prambanan

Même si les temples de Borobudur et de Prambanan datent du 9ème siècle et sont tous les deux classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO., leur histoire est totalement différente. Tandis que Borobudur est un sanctuaire bouddhiste, Prambanan est un ensemble de temples hindous shivaites. À l’intérieur du temple principal, on trouve des scènes de combats entre le Bien et le Mal, et bien sûr, des représentations de Brahma, Shiva, Vishnu, Ganesh et bien d’autres divinités. L’endroit est particulièrement beau et serein au coucher du soleil. Certains jours de la semaine, Prambanan sert de toile de fond à un spectacle dansé à ne pas manquer qui met en scène l’épopée indienne du Ramayana interprétée par des danseurs et danseuses vêtus de costumes flamboyants. Demandez les horaires du spectacle à l’office du tourisme de la ville. N’oubliez pas que vous pouvez acheter un billet combiné à un prix réduit pour visiter Borobudur et Prambanan la même journée, il suffit de le demander au guichet d’entrée.

indonesia-yogyakarta-4
indonesia-yogyakarta-2-2
indonesia-yogyakarta-2-3

Si vous êtes fans de temples et que vous n’en avez pas eu assez, en voici d’autres à visiter dans la région :

  • Candi Kalasan : aussi appelé Temple Tara, c’est le plus ancien temple bouddhiste de Yogyakarta
  • Candi Sewu : souvent oublié, il se trouve dans le complexe de Prambanan mais necessite un peu de marche et d’arriver au bon moment car l’entrée n’est pas toujours ouverte
  • Candi Plaosan Lor & Candi Plaosan Kidul : il est situé à quelques centaines de mètres de Prambanan et il reste beaucoup à restaurer de ces deux grands temples
  • Candi Sari : assez grand, il est situé au nord de Jogja
  • Sambisari : c’est l’un des premiers temples ensevelli par l’éruption du volcan Merapi
  • Candi Gebang : on y va pour ses beaux jardins
  • Candi Barong : temple hindousite avec plusieurs terrasses
  • Candi Ijo : assez difficile d’accès car en hauteur mais la vue y est superbe
  • Candu Banyunibo : à 200m du temple Barong et en face d’une rivière
  • Candi Sojiwan : un petit temple bouddhiste non loin de Prambanan
  • Candu Sumberwatu : peu connu et toujours en restauration. Il y a un resto depuis lequel on peut apercevoir Prambranan au loin

indonesia-yogyakarta-51

Voilà 3 journées bien chargées, n’est ce pas ? Évidemment, si vous avez plus du temps, notre conseil en or est de prendre quelques jours pour loger dans les villages entourant Borobudur histoire de bien s’empreigner de la culture rurale tout en donnant un petit coup de pouce à l’économie locale qui en a bien besoin.

Quand à nous, nous poursuivons notre exploration de l’île de Java en train. Bon vent !