La photo de cette piscine à deux étages suspendue au milieu d’une jungle luxuriante a fait le tour du monde, propulsant ainsi l’hôtel Hanging Gardens Ubud hors de l’anonymat. La piscine figure au top de plusieurs palmarès allant des plus belles piscines à débordement, aux plus belles prouesses architecturales, aux expériences les plus inédites à rajouter à sa « bucket list », et j’en passe. Nous nous sommes donnés la mission de tester ce chef d’oeuvre d’art contemporain élu récemment LA plus belle piscine au monde. Verdict.
Ça va bientôt faire un mois que nous sommes confortablement installés à Ubud sur l’île des dieux, Bali. Avant de quitter Ubud, nous nous sommes promis d’aller voir de nos propres yeux la piscine qui fait baver tout le monde sur Pinterest, la piscine de l’hôtel luxueux Hanging Gardens Ubud. Est-elle réellement aussi belle que sur les photos de rêve qui circulent sur le net ou est-elle uniquement le produit d’une belle prouesse marketing qui l’a élevé au rang des endroits les plus célèbres au monde ?

Notre budget ne nous permettant pas l’extravagance de séjourner à l’hôtel-boutique 5 étoiles Hanging Gardens Ubud, nous décidons d’y aller pour la journée. Au programme, bonne bouffe au restaurant de l’hôtel et prélassage au soleil au pied de la plus belle piscine au monde selon le Condé Nast Traveller et TripAdvisor.

LA ROUTE VERS LE HANGING GARDEN UBUD

Se rendre à l’hôtel est une expérience en soi. Nous parcourons à moto plusieurs chemins de terre à travers des villages, des rizières et une forêt tropicale dense. Perché en haut d’une colline isolé du reste du monde se trouve l’hôtel Hanging Gardens Ubud qui porte bien son nom. En effet, le complexe Hanging Gardens inspiré des jardins suspendus de Babylone, est plongé dans son environnement naturel de jungle luxuriante surplombant une belle vallée de 3.2 hectares. L’hôtel se décompose en 8 niveaux accessibles par funiculaire ou par quelques centaines de marches pour les plus sportifs. Funiculaire pour nous svp.

indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09498
indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09496

LA INFINITY POOL DU HANGING GARDEN UBUD

On ne peut que se sentir privilégiés à la première vue de la « infinity pool », la célèbre piscine à débordement qui a fait toute la réputation de l’hôtel. Dessinée par le célèbre architecte Popo Danes en 2003 qui s’est inspiré des formes des terrasses de riz, la piscine du Hanging Gardens Ubud a été construite en 2005 de façon à s’intégrer parfaitement dans son environnement naturel grâce à ses formes rondes ondulées feminines, et ses ornements en pierre volcanique. Son architecture exceptionnelle donne l’unique sensation aux nageurs de flotter au-dessus de la vallée et des cimes. Une chose est certaine, elle ne laisse personne indifférent.

indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09499
indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09533
indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09523

C’est sûr que nos photos sont différentes de celles qui ont fait le tour du net à cause de la décision de la direction de rajouter en 2014 une plateforme en bois autour des deux niveaux. Ces récentes rénovations permettent maintenant d’avoir des transats autour de la piscine mais selon nous, elles ruinent quelque peu la vision de l’artiste et l’illusion de flotter comme en apesanteur au dessus de la jungle. pratique versus esthétique, c’est souvent des compromis à faire. Voici à quoi ressemblait la piscine avant les rénovations.

2017941-l-ubud-hanging-gardens-a-bali

LE RESTAURANT DU HANGING GARDEN UBUD

Le restaurant de l’hôtel a une vue panoramique sur la piscine et sur le temple Hindou perché au coeur de la vallée avoisinante. Par contre, nous n’avons pas du tout été impressionnés par le menu du déjeuner ni par la qualité de la nourriture et du service. Disons qu’à ce prix exorbitant, et dans un environnement aussi luxueux, on s’attendait à de la haute gastronomie et à un service hors pair, c’est la moindre des choses. La pizza aux « fruits de mer » garnie de bouts de poisson décongelés et d’une misérable petite crevette découpée en 6 morceaux, et la garniture ordinaire du hamburger maison, ainsi que les milk shakes coupés à l’eau nous ont laissés un petit goût amer.

indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09509
indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09521
indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09520

La météo nous a fait une petite faveur au coucher de soleil. Après une averse tropicale torrentielle qui a chassés tous les nageurs, la vallée a été plongée dans un silence sanctuaire et enveloppée dans une brume épaisse, et la piscine s’est transformée en surface miroir réfléchissant les nuages et les couleurs douces du crépuscule. Quelle atmosphère mystique !

indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09552
indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09563
indonesie-bali-ubud-hanging-gardens-09568

LE HANGING GARDEN, COMBIEN ÇA COÛTE ?

L’hôtel Hanging Gardens Ubud dispose de 38 suites privées et de villas individuelles, équipées de piscine privées en granite qu’on peut réserver pour une modique somme allant de 400$ à 1000$ la nuit.

Il est possible de visiter la piscine sans résider à l’hôtel. Il s’agit pour cela de consommer un minimum de 35$ par personne au restaurant. À l’entrée de l’hôtel, on vous fait payer la somme totale et on vous fournit un coupon afin de s’assurer que vous allez bien consommer la somme minimum requise. Il est aussi possible de réserver des soins au spa. Par contre, les visiteurs n’ont jamais accès à la piscine (ils ne peuvent pas y nager) peu importe la somme qu’ils paient ce qui est très décevant, on va se l’avouer.

LE VERDICT

La piscine est très certainement une oeuvre d’art architecturale bâtie dans un cadre enchanteresse, et s’est certainement bien méritée tout le buzz depuis sa construction en 2005. Par contre, le complexe du Hanging Gardens Ubud commence à sentir le défraîchi et selon nous, les prix exorbitants ne sont plus justifiés si on compare avec les standards des nouveaux complexes et restaurants d’une qualité nettement supérieures qui se sont installés dans la région d’Ubud depuis.

Est ce que vous avez déjà séjournés au Hanging Gardens Ubud ? Partagez vos impressions dans la section commentaires ci-bas.

Bon vent !