Avec ses 7000 îles et plus de 36 000 kilomètres de côte, des fonds marins abritant le plus riche écosystème marin au monde, et les tarifs de plongée les plus compétitifs de l’Asie du sud-est, il n’y a aucun doute, les Philippines sont « Ze place to be » pour faire de la plongée sous-marine. Les plongeurs novices comme les plus experts n’ont que l’embarras du choix devant la diversité des spots. Voici notre sélection des 5 endroits incontournables pour plonger aux Philippines.

Top 5 des sites de plongée aux Philippines

Le choix n’était vraiment pas facile. Pour faire cette sélection, nous avons considéré les facteurs suivants:

  • La diversité des espèces sous-marines : Nous avons sélectionné les endroits qui ont fait battre nos coeurs plus fort, qui nous ont coupés le souffle, ou qui nous ont donné la chair de poule, ni plus ni moins.
  • L’accessibilité et l’attrait de l’endroit: Il faut souvent prendre un ou plusieurs vols internes ou passer des heures voir des jours en bateau et en transports terrestres pour accéder à certaines îles. Autant faire d’une pierre deux coup et choisir des endroits qui allient plongée et autres activités et sites attrayants à visiter entre 2 plongées, histoire de rentabiliser tous ce temps (et budget) de voyage.

philippines-malapascua-diving--20

#1 MALAPASCUA: Requins renards et compagnie

L’île de Malapascua est une minuscule petite île démunie de voitures et de routes asphaltées, d’une superficie d’à peine 2,5 kilomètres sur 1 kilomètre de large, située dans un détroit peu profond de la pointe nord de l’île de Cebu dans l’archipel des Visayas centrales. L’île corallienne est entourée de nombreuses plages de sable blanc, de falaises de calcaires et de quelques jardins de corail. En plus d’être un paradis pour les plongeurs, c’est un endroit décontracté ou il fait bon vivre.

Monad Shoal: Des majestueux requins renards

Monad Shoal est un des seuls sites de plongée au monde où l’on peut régulièrement apercevoir les élégants requins-renards à longue queue (tresher sharks) à la forme svelte et aux grands yeux malicieux totalement inoffensifs pour l’homme. Il faut se lever de bonne heure (à 4h du matin) pour plonger et espérer rencontrer les requins renards de la région qui ont l’habitude de remonter des profondeurs chaque matin vers un plateau sous-marin pour se faire « nettoyer ». On dit d’eux qu’ils sont « hygiéniques » car, pour maintenir leur couleur brillante argentée, ils font très régulièrement des incursions sur des « stations de nettoyage » comme celle du Monad Shoal où des poissons les débarrasseraient de leurs peaux mortes et de leurs parasites. Ainsi, ils gardent suffisamment de surface réfléchissante pour hypnotiser leurs proies lorsqu’ils leurs tournent autour. Le requin renard est aujourd’hui une espèce en danger, mais n’est toujours pas inscrite sur la liste des espèces menacées. Il est victime de la pêche sportive et des filets dérivants. Plonger aux Philippines avec ces requins timides mais majestueux est une expérience INOUBLIABLE !

philippines-malapascua-diving-2

Au Monad Shoal, il est aussi possible de rencontrer des raies Manta si on est chanceux. On raconte qu’à certaine périodes de l’année, des requins marteaux viennent se faire nettoyer aussi, mais c’est tellement rare qu’on ne sait pas si c’est un mythe ou une réalité.

Niveau de plongée requis: « Advanced » ou « deep dive » (25 à 30 mètres de profondeur). Si vous êtes seulement « Open Water », il est possible de passer le cours pour obtenir le certificat de plongée en profondeur valide pour un an. Si vous avez plus de temps, Malapascua est l’endroit idéal pour passer sa certification « Advanced Open Water » avec des sites de plongée technique pour ravir tous les goûts et un cadre idyllique pour faire ses devoirs.

philippines-malapascua-diving-0054689

Île de Gato: Des requins à pointe blanche, des serpents de mer, et de la vie macro

Il y a plusieurs sites de plongée impressionnants autour de l’île de Gato qui est une réserve marine protégée et un sanctuaire pour la reproduction des serpents de mer zébrés. On peut facilement passer plusieurs jours à explorer les coins et les recoins de l’île à la rencontre des différentes espèces résidentes des eaux.

  • Au site de plongée « Whitetip alley », il est garanti de voir des « whitetip sharks », des requins à pointe blanche dormir dans des fissures ou sous des rochers ou si on est chanceux, en train de tourner en rond comme les beaux prédateurs qu’ils sont.
  • Au site de plongée « the cave », on traverse un tunnel de 30 mètres habité par des dizaines de requins à pointe blanche et plusieurs autres espèces endémiques. On nageant, on peut passer sans s’en apercevoir à quelques centimètres de la tête d’un requin qui dort dans les crevasses. Ils font les sentinelles en tournant autour de l’entrée et à la sortie du tunnel entourés de bancs de poissons à leur service. Ils sont maîtres des lieux et pour s’inviter chez eux, il faut avoir le coeur solide.
  • Au site « Cathedral », on nage à travers les formations rocheuses les plus impressionnantes incluant la plus belle connue sous le nom « Cathedral Rock ». Les roches abritent encore une fois des requins à pointe blanche, mais aussi des raies à points bleus, ainsi que des murènes.
  • Au site du « Guardhouse », c’est le paradis des amateurs de vie macro. Ici, il est possible de voir des hippocampes pygmées jaunes et roses, des espèces extrêmement rares, ainsi que des crevettes arlequins, des nudibranches et des frogfishs entre autres.

Niveau de plongée requis: dépendemment du site de plongée, « Open Water » ou « Advanced ».

philippines-malapascua-diving-shark-gato-cave-
philippines-malapascua-diving--5
philippines-malapascua-diving--19

Île de Lapus Lapus: Du corail et des poissons tropicaux

L’île de Lapus Lapus jouit d’une impressionnante variété de corail dur et mous, une grande partie étant encore en très bonne condition. Bien entendu, c’est un petit paradis pour les poissons tropicaux de toutes les formes et couleurs. Vers la fin de la plongée, on remonte à environ 8 mètres et on se perd dans ce qui semble être un jardin infini de beaux coraux mous pleins de vie.

Niveau de plongée requis: « Open Water ».

philippines-malapascua-diving--9
vanuatu-santo-allan-power-ss-coolidge-3rd-party-

« Dona Marilyn Wreck, » « Lighthouse Wreck, » et « Tapilon Wreck »: Des épaves épeurantes

Les sites du « Dona Marilyn Wreck, » « Lighthouse Wreck, » et « Tapilon Wreck » sont des épaves que la nature s’est accaparé. Les plongeurs expérimentés peuvent pénétrer dans le « Dona Marilyn » pour aller à la rencontre de toutes les espèces qui y ont élu domicile. Ce sont des plongée pour les accros à l’adrénaline car c’est souvent sombre et sinistre avec des rencontres qui donnent froids dans le dos comme les murènes géantes (attention à vos doigts).

Niveau de plongée requis: « Open Water » ou « Advanced » pour pénétrer dans l’épave du « Dona Marilyn ».

philippines-malapascua-diving-

Île de Calanggaman

On l’avoue, le site de plongée est correct mais on y va surtout pour faire bronzette sur cette magnifique île paradisiaque tout droit sortie des plus belles cartes postales. L’île n’est rien d’autre que plusieurs dizaines de cocotiers plantés sur une étendue de sable fin blanc et entourée d’une eau crystalline turquoise qui se dégrade en bleu roi au large. Un barbecue entre 2 plongée sur cet endroit de rêve vous fait oublier tous vos soucis.

Niveau de plongée requis: « Open Water ».

philippines-malapascua-diving-0137
philippines-malapascua-diving-0124

Avec qui plonger à Malapascua ?

Les écoles de plongée sous-marine font souvent partie d’un hôtel ou d’une résidence qui offrent des combinaisons hébergement + plongée à des prix compétitifs. Nous étions au Evolution Diving Resort qui offrent de jolis bungalows front de mer les pieds dans le sable. L’emplacement est parfait sur une des plus belles plages de l’île, mais surtout à proximité de tous les restaurants, bars et lounges du coin. Nous avons été impressionnés par la qualité de l’équipement de l’école de plongée Evolution ainsi que leurs bateaux parfaitement adaptés aux besoins des plongeurs. Les professeurs et les dive master sont d’un grand professionnalisme. Bref, on se sentait entre de bonnes mains.

Aussi, nous avons appréciés l’implication de l’équipe du Evolution dans les efforts de reconstruction après le typhon Yolanda qui a frappé l’île de Malapascua en 2014 détruisant tout sur son passage et altérant l’écosystème fragile des fonds marins. Leur campagne de financement internationale a grandement aidé la communauté locale et a contribué à remettre l’île sur pied pour accueillir les touristes de nouveau.

Visitez le site de Evolution Diving pour la liste des prix.

philippines-malapascua-diving--21
philippines-malapascua-diving-07460
philippines-malapascua-diving-07477

À Malapascua, ne manquez pas !

Pendant que vous êtes sur l’île de Malapascua, ne manquez pas les activités suivantes:

  • Admirer le somptueux coucher du soleil et jouer avec les enfants à la pêche aux fruits de mer dans les roches exposées par la marrée basse.
  • À la tombée de la nuit, prendre un verre en compagnie des locaux et de tous les plongeurs et apprentis plongeurs affalés sur les « beanbags » des différents chiringitos en front de mer.
  • Les combats de coqs (âmes sensibles d’abstenir): Qu’on soit pour ou contre, c’est une pratique culturelle très ancienne considérée comme le sport favori des Philippins le dimanche (avec la messe et le karaoke). C’est très populaire auprès des villageois de Malapascua qui parient leurs économies sur leur volaille préféré qui se confrontent à la coq-aréna.

philippines-malapascua-diving--13

Comment se rendre à Malapascua ?

Malapascua n’est pas l’île la plus facile d’accès. Prévoyez une journée de voyage pour l’aller et une autre pour le retour.

  1. La façon la plus simple (et la plus chère): Si vous avez une réservation à Malapascua, demandez à l’hôtel ou à l’école de plongée d’organiser un transport privé (taxi + bateau) à partir de Cebu. Ça devrait coûter entre 100$ et 120$ pour l’aller simple.
  2. La façon « à l’aventure »: Il faut tout d’abord prendre un taxi pour se rendre à la station de bus au nord de Cebu. Plusieurs bus (avec et sans climatisation) font le trajet entre le terminal nord de Cebu et la ville portuaire de Maya. Les bus Ceres jaunes climatisés sont les meilleurs. Le bus vers Maya va coûter au grand maximum 160 PHP et le trajet va durer entre 4h et 6h selon le bus et le traffic (les bus déglingués qui s’arrêtent à chaque 5 minutes et qui prennent une éternité pour arriver sont évidemment les moins chers). Une fois au port de Maya, il suffit de prendre un des bateaux publics qui font la navette vers Malapascua (80 PHP). Si vous arrivez après 17h au port et qu’il n’y a plus de navette, négociez la traversée à bord d’un bateau privé (1500 PHP ou moins pour le bateau). La traversée dure 30 minutes. Si vous voulez éviter le bus, vous pouvez aussi négocier le prix d’un taxi (maximum 5000 PHP) pour vous rendre au port de Maya à partir de Cebu.

#2 MOALBOAL: Sardines, mandarins et… requins baleines ?

Moalboal se situe sur la côte ouest de l’île de Cebu, et se distingue par ses multitudes de sites de plongées connus à l’échelle mondiale car ils offrent l’opportunité de faire des rencontres avec des espèces marines allant du XXS (ex: les nudibranches) au XXL (ex: les requins baleines).

House Reef: Les bancs de sardine

Même pas besoin de prendre un bateau pour vivre une des expériences de plongée les plus étourdissantes. Des bancs de millions de sardines ont élus domicile dans le « House Reef » de Moalboal protégé de la pêche et de toute autre exploitation. Le spectacle grandiose de ce mur vivant de poissons qui bougent à l’unisson créant des formes fluides en 3D à la surface réfléchissante semble tout droit sorti d’une scène d’Avatar. C’est la séance de plongée la plus magique que nous avons eu à date.

Niveau de plongée requis: « Open Water ».

philippines-moalboal-diving-0033

île de Pescador: des nudibranches aux requins baleines

L’île de Pescador à elle seule renferme une dizaine de sites de plongée, des faciles entre 3 et 10 mètres, qui plongent dans les abysses jusqu’à plus de 40 mètres de profondeur. Ses tombants abrupts et la beauté de ses grottes, parmi lesquelles « la cathédrale, » fascinent les plongeurs du monde entier. Vous y trouverez de nombreuses espèces de coraux durs et mous, des anémones, des éponges, des mérous, des tortues, des serpents de mer. La période propice pour les requins-marteaux ou pointes blanches est de janvier à mai, mais Pescador est aussi célèbre pour ses sardines runs, ses requins renards et le passage régulier de requins baleines durant leurs migrations.

Niveau de plongée requis: « Open Water ».

philippines-malapascua-diving--12
Whale Shark with divers in the Philippines

Talisay wall: La danse de séduction des Mandarins

Il y a plusieurs choses à voir à Talisay mais la plongée la plus unique est celle qui a lieu au coucher du soleil pour assister au spectacle de séduction et d’accouplement des poissons mandarins. C’est donc munis de nos lampes torches qu’on s’en va à la rencontre de ce petit poisson brillamment colorés à la robe mandarine flamboyante, aux rayures bleu électrique, et aux nageoires ondoyantes. Il faut rester patiemment en apesanteur suspendus au dessus des coraux, immobiles, en atténuant les lumières afin d’espérer entrevoir ce poisson psychédélique, vif et insaisissable qui préfère rester planqué sous les entrelacs protecteurs du corail. Pour les plus patients, le spectacle de danse de séduction commence. Le mâle déploie toutes ses nageoires, offrant une danse saccadée à la femelle. Ils se tournent autour, et se cherchent, puis ils se placent flancs contre flancs et flottent collés l’un a l’autre pendant un instant, avant de se séparer à nouveau pendant que la femelle expulse ses oeufs que le mâle féconde au même instant. C’est très rapide, et 95% du temps, la ponte donne fin aux parades et la femelle va se cacher pour se remettre de ses émotion avant une nuit réparatrice. Je peux vous assurer que c’est un spectacle enchanteur dont on ne se lasse pas. C’est ça aussi plonger aux Philippines.

La nuit tombée, on peut maintenant admirer à la lumière de nos torches une nouvelle vie marine nocturne, des pieuvres, des calamars, des crabes, des langoustes et autres créatures qui se préparent à aller à la chasse. On découvre vraiment une autre planète. Si vous n’avez jamais plongés de nuit, Moalboal est l’endroit idéal pour faire votre baptême.

Niveau de plongée requis: « Open Water » pour la plongée du crépuscule, « Advanced » pour une plongée de nuit.

philippines-moalboal-diving-4550
philippines-malapascua-diving--3
philippines-malapascua-diving--16
philippines-malapascua-diving--10

Avec qui plonger à Moalboal ?

Ici aussi, les packages hébergement + plongée sont fréquents et sont offerts à des prix très compétitifs. Nous avons plongés avec Savedra Dive Center qui se situe à une dizaine de mètres du House Reef, super pratique. Nous avons rarement rencontré un personnel aussi aimable et aussi attentionné, et après plusieurs plongée, on se sentait un peu comme chez nous au Savedra. L’équipement est neuf et super bien entretenu et les bateaux sont adaptés pour la plongée. Comme l’école de plongée est indépendante, ils offrent des promotions d’hébergement en partenariat avec plusieurs résidences et guesthouses à proximité. Il y en a pour tous les budgets.

Visitez le site de Savedra Diving pour la liste des prix.

philippines-moalboal-diving-07415
philippines-moalboal-diving-4363

À Moalboal, ne manquez pas !

  • Pour les plus aventuriers, initiez vous au free diving (plongée en apnée sans bouteille). Plusieurs écoles de plongée incluant le Savedra offrent des cours de plongée en apnée même pour les plus novices.
  • Louez un scooter et visitez les cascades de Kawasan à seulement 20 kilomètres au sud de Moalboal. Les paysages sur la route sont magnifiques et il est possible de nager dans les différentes piscines naturelles alimentées par l’eau rafraîchissante des chutes. Évitez les weekend !
  • Et pourquoi pas une excursion à Oslob pour nager avec les requins baleine que les pêcheurs nourrissent tous les jours au grand plaisir des hordes de touristes qui viennent pour l’occasion.

philippines-moalboal-diving-07409
philippines-moalboal-diving-07421

Comment se rendre à Moalboal ?

Les 80 kilomètres de route qui séparent Moalboal et Cebu sont en bonne condition et plusieurs bus font ce trajet d’environ 3h selon le traffic (entre 100 et 120PHP). Les bus Ceres jaunes climatisés sont les meilleurs et s’arrêtent à la station sud de Cebu.

#3 CORON: Épaves et lac d’eau chaude

L’île de Coron au nord de Palawan attire surtout les plongeurs amateurs d’épaves. En effet, c’est ici qu’ont coulé plusieurs navires japonais pendant la seconde guerre mondiale. On compte environ 10 bateaux : l’Akisushima, un porte-hydravion, ou le Lusung, un canonnier, sont engloutis au large de l’île de Busuanga. Un univers fantomatique comme on en voit peu, accessible même aux novices.

Épave: Olympia Maru

L’épave de l’Olympia, un cargo de 120 mètres de long gît à 30 mètres de profondeur. Une vie très riche s’est installée sur cette épave comme sur toutes celles de Coron : bancs de fusiliers, de carangues, de platax à longues nageoires…

Épave: Morazan

Ce cargo de 140 mètres de long est échoué à 24 mètres sur le côté tribord. Le dessus de l’épave est recouvert de coraux durs et fréquenté par de nombreuses rascasses volantes.

Épave: L’Irako

Cet immense navire-frigo de 200 mètres de long repose à 38 mètres de profondeur et abrite notamment des poissons fantôme (ghost pipefishes).

Épave: Kogyo Maru

Reposant à 30 mètres de profondeur, le Kogyo est certainement l’épave la plus colorée, que ce soit avec les multiples coraux qui l’habillent ou avec les bancs de milliers de poissons. Avec ses 180 mètres de long, il occupe largement une plongée : à l’intérieur, on peut encore voir des matériaux de construction, une bétonnière et même un bulldozer !

Épave: Okikawa Maru

Sur ce pétrolier de 180 mètres de long englouti à 24 mètres et entièrement recouvert de magnifiques coraux, il est possible d’observer de nombreux nudibranches, ainsi que les traditionnelles rascasse volantes (lionfish) et autres platax.

Épave: Akitsushima

C’est le seul navire de guerre parmi les épaves de Coron accessible en plongée. L’originalité est qu’il s’agit d’un porte-hydravion (140 mètres de long, échoué sur son côté tribord), il n’y a donc pas de piste comme pour un porte-avion, mais d’immenses grues qui soulevaient les hydravions et les déposaient sur l’eau pour qu’ils s’envolent. Ces grues sont toujours visibles, sauf qu’au lieu de porter des hydravions, elles supportent d’immenses gorgones et abritent de nombreux poissons, comme des platax. Il faut à tout prix pénétrer à l’intérieur des cales, immenses et remplies de milliers de glassfish. Le dessus de la coque est le royaume des poissons rasoir (aeoliscus strigatus) et des carangues.

Niveau de plongée requis: « Open Water » ou « Advanced » pour pénétrer à l’intérieur des épaves.

philippines-malapascua-diving--18
Wreck diving in Coron

Lac Barracuda

On peut enfin plonger aux Philippines sans combinaison de plongée tellement l’eau est chaude ici (38°C !!!). La plongée dans le « Barracuda Lake » est vraiment spéciale. Les paysages sont extraordinaires, l’eau est translucide sauf à l’embouchure entre l’eau douce et l’eau salée, et les rencontres très surprenantes, comme les crevettes et les poissons « manicure ».

Niveau de plongée requis: « Open Water ».

Lake baracuda diving coron

#4 APO ISLAND: Sanctuaire de tortues de mer géantes

La minuscule île d’Apo dont le récif circulaire est un parc marin naturel d’une grande richesse est citée parmi les 100 meilleurs sites de plongée du monde. Les habitants de toute la région de Dauin soutiennent les initiatives de l’Université Silliman de Dumaguete pour faire de l’île d’Apo l’un des sanctuaires marins les mieux documentés et les mieux protégés du pays. Par contre le passage de deux typhons en 2011 et en 2012 ont détruit les coraux sur la côte ouest et ces sites ont été fermés à la plongée pour permettre à la nature de se régénérer.

Turtle sanctuary: des tortues géantes

Même pas besoin d’oxygène pour vivre une des expériences les plus intimes avec les tortues marines géantes de l’île d’Apo. Un masque et un tuba suffisent car les tortues résidentes vaquent librement à leurs occupations quotidiennes à quelques mètres du rivage à partir de même pas deux mètres de profondeur. Jamais ça n’a été aussi facile de nager tranquillement avec des dizaines de tortues géantes directement à partir du rivage. L’expérience est unique.

Niveau de plongée requis: Accessible en masque et tuba « snorkeling » à partir de la plage.

philippines-apo-island-snorkeling-turtles-0054076
philippines-apo-island-snorkeling-turtles-0044000

Marine Sanctuary: Le plus riche jardin de corail

Ce sanctuaire marin protégé est la grande fierté de la communauté locale. Un maximum de 12 plongeurs + guides ont le droit d’y plonger en même temps et toute forme de pêche est strictement interdite, ce qui a donné lieu à une faune et une flore sous marine riches qui respirent la santé. Il y a 200 espèces de coraux dans ce sanctuaires (il y en a 250 dans tout le pays).

Niveau de plongée requis: « Open Water ».

philippines-malapascua-diving--14
philippines-malapascua-diving--17

Coconut: la machine à laver

Coconut alias « the washing machine » est un site pour plongeurs expérimentés uniquement, connu pour ses tourbillons et ses courants forts et omniprésents qui assurent la prolifération de la vie marine. On a de fortes chance de croiser d’énormes bancs de carangues, de thon, de daurades, sans parler des barracudas et des maquereaux qui rendent les plongées d’autant plus passionnantes.

Niveau de plongée requis: « Advanced ».

Comment se rendre à Apo ?

À partir de Dumaguete, il suffit de prendre un bus ou un jeepney vers Malatapay, Zamboanguita (20 à 25 PHP). Une fois sur la plage de Malatapay, il faut prendre le prochain bateau bangka qui fait la traversée d’1 heure vers l’île d’Apo. Il y en plusieurs durant le jour et les tarifs sont fixes (300 PHP par personne aller simple). Il n’y a pas de

#5 TUBBATHA REEF NATIONAL PARK à PALAWAN: Patrimoine de l’Unesco

Situé à 160 km de Puerto Princesa à Palawan, le Tubbatha Reef National Park il est considéré comme le meilleur spot des Philippines et figure dans le top 10 des meilleurs sites de plongée du monde. Le parc national qui couvre 970 km2, dont 100 km2 de récifs coralliens immergés dans la mer de Sulu, a été classé patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1993. Rien que ça ! De gigantesques bancs de poissons, des raies mantas, des requins et des tortues viennent batifoler dans ce site. Seul bémol, c’est très loin (12 h de traversée minimum). Il est donc nécessaire d’embarquer dans un bateau de plongée Liveaboard et naviguer pendant au moins 3 jours pour en profiter pleinement. Nous n’avons pas encore eu la chance d’aller à Tubbatha national park. On devait bien se laisser une bonne raison de revenir aux Philippines.

Niveau de plongée requis: « Advanced ».

 

Plonger aux Philippines : le verdict

Êtes-vous d’accord avec cette sélection ? Avez-vous d’autres spots de plongée qui se méritent une place dans ce top 5 ? Partagez vos suggestions dans la section commentaires ci-bas.

Bon vent !

Tu aimes cet article ?

Épingle le sur Pinterest !

Plonger aux Philippines : Les 5 plus beaux spots de plongée sous-marine