On a eu la frousse de notre vie mais on a quand même embarqués, de plein gré, à bord d’un petit avion Cessna de 4 personnes (nous 2 + 2 pilotes), uniquement parce que c’était le seul moyen de voir les fameuses lignes de Nazca. Nos chances de survie étaient quand même pas mal bonnes vu que 50% des passagers à bord de notre petit coucou sont des pilotes. Du cockpit de notre minuscule boite de conserve volante, nous avons tentés de déchiffrer ces centaines de géoglyphes pré-inca qui se révélaient alors qu’on survolait le désert pierreux de Nazca. L’endroit est mystique et le paysage étourdissant (littéralement). Mais qu’est ce que ça veut dire? Pourquoi le peuple de cette ancienne civilisation ont mis autant d’efforts pour édifier ces figures et ces formes géométriques dans le désert, dont la plupart sont uniquement visibles à vol d’oiseau? Pour qui ces dessins étaient-ils destinés? 

Nous sommes donc 4 personnes, dont 3 grands gaillards, serrés comme des sardines dans un petit tas de ferraille, qui a l’air de bien planer quand même, à la recherche des géoglyphes de Nazca dans ce vaste désert de pierre déclaré depuis peu patrimoine protégé de l’Unesco.  Depuis leur découverte dans les années 30, les géoglyphes de Nazca ont été examinés de près, de loin, de tous les bords, et sous tous les angles par des géologues, astrophysiciens, mathématiciens, historiens, et autres scientifiques, et les théories quand à leur signification abondent. Les histoires les plus farfelues sont évidemment nos préférées.

Selon certains, les géoglyphes formeraient un immense calendrier astronomique, dont les extrémités pointent vers des étoiles ou des constellations lointaines. D’autres pensent que certaines figures sont associées à des rituels de chamanisme qui donnent la sensation de voler dans les airs. Ce serait la raison pour laquelle les figures auraient été créés pour être vus du ciel lorsqu’on est dans un état second. Il y avait aussi l’hypothèse comme quoi les figures prouveraient que le peuple des Nazca était bel et bien capable de voler à l’aide d’une sorte de ballons à air chaud 300 ans avant J.-C… Bof, ce n’est pas très créatif comme hypothèse, et très peu probable qui plus est. Je préfère de loin la théorie des anciens astronautes proposée par l’auteur du best-seller « Chariots of the Gods« , dans laquelle il explique que les figures Nazca seraient soit une piste d’atterrissage pour des vaisseaux spatiaux extraterrestres, soit un message réalisé par le peuple Nazca à l’attention des extraterrestres qui étaient en visite à cette époque, et qui auraient pu paraître comme des dieux. Bien plus plausible comme théorie à mon goût. Bon après, selon Indiana Jones, les géoglyphes de Nazca sont un indice pour retrouver le crâne de cristal de la cité d’Akator. Et même Picsou, Riri, Fifi et Loulou ont tentés d’élucider le mystère dans la BD Nazca y aller! :) Je vous laisse vous faire votre propre idée à travers ces photos.

nazca-07952
nazca-07963
nazca-07975
nazca-0063536
nazca-3560
nazca-08007
nazca-08012
nazca-07983
nazca-07992
nazca-07998
nazca-08000
nazca-08001
nazca-08008
nazca-08010
nazca-07981
nazca-07988
nazca-07984
nazca-08013
nazca-0083549
nazca-08018

Après 30 minutes de vol bien mouvementé au dessus d’une des plus grande énigme archéologique de l’humanité, nous étions bien contents d’être de retour sur la terre ferme (surtout moi). En tout cas, la frayeur du vol, et les quelques heures d’étourdissement qui suivaient en valaient largement la chandelle. Quoi qu’il en soit, les magnifiques lignes de Nazca continuent à être un grand mystère qui titille autant les communautés scientifiques que spirituelles, et qui laisse libre court à l’imagination. Et vous, quelle est votre théorie ? On lance les paris ?